Accueil » Divers » Merit3D produit 60 000 pièces en moins de 8 heures sur des imprimantes 3D résine

Merit3D produit 60 000 pièces en moins de 8 heures sur des imprimantes 3D résine

Merit3D produit 60 000 pièces en moins de 8 heures sur des imprimantes 3D résine

Les exemples d’utilisation de la fabrication additive à des fins de production pour des pièces finales se font toujours plus nombreux. Un constat qui concerne la plupart des procédés, y compris l’impression 3D résine dont les capacités à répondre aux cadences de production sans sacrifier la qualité, a été largement mis en exergue pendant la crise du Covid. Les 150 000 écouvillons nasaux produits par jour par le fabricant Formlabs sur ses imprimantes 3D SLA, témoignent des possibilités pourtant encore largement sous-exploitées, offertes par cette technologie.

Une démonstration particulièrement impressionnante de cette capacité de production, nous est rapportée par une entreprise américain du nom de Merit3D. Basé dans l’Utah, ce spécialiste de la fabrication additive a révélé cette semaine avoir imprimé pas moins de 60 000 pièces en moins de huit heures. La commande qui portait plus exactement sur des boucles à ouverture latérale, émanerait d’un certain Alaska Guide Creations, un revendeur spécialisé dans les optiques d’extérieur de haute qualité, ainsi que des packs pour jumelles et autres outils et accessoires de chasse.

L’entreprise s’est expliquée sur sa démarche :  « Nous avons eu du mal à trouver une boucle à ouverture latérale qui répondrait à nos besoins avec les attaches de notre pack de jumelles. Il n’y avait tout simplement rien que nous aimions, nous avons donc conçu notre propre matériel personnalisé, ce qui a éliminé le besoin d’une boucle SR. Avant l’impression 3D, la seule option pour produire en masse quelque chose comme ça était le moulage par injection, ce qui prend des mois et il vaut mieux avoir le bon design du premier coup. Nous avons pu faire des allers-retours avec Merit3D sur plusieurs itérations en une seule semaine. C’est un attribut inestimable de l’impression 3D. »

boucles imprimées en résine

©Merit3D

Pour soutenir une telle cadence, Merit3D explique s’être appuyé sur des imprimantes 3D résine Magna de Photocentric. Ces mêmes machines qui déjà plus tôt cette année avait permis à une société canadienne spécialisée dans la fabrication de badges, de produire pas moins de 30 000 pièces en une semaine. Si l’on s’en réfère aux chiffre avancés par Photocentric lorsque celle-ci avait imprimé des valves pendant la crise du Covid – soit exactement 104 pièces produites en 8 heures sur une seule imprimante 3D Magna – cela suggère que plusieurs centaines de machines ont été mobilisées par Merit3D.

Alors que les pièces étaient imprimées dans l’usine Merit3D, la société a invité de nombreux responsables locaux et propriétaires d’entreprises à venir assister à l’exploit et à parler de ce que la fabrication dans le sud-est de l’Utah pourrait faire pour l’économie de la région. « Carbon County a été fondé sur le charbon, c’est de là qu’il tire son nom, « Carbon ». Aujourd’hui, il n’y a pas de charbon extrait dans le comté de Carbon et c’est réel.  Nous devons garder les roues en mouvement pour une industrie comme celle-ci qui sera durable dans notre communauté. » a déclaré le maire de Price City Michael Kourianos, avant de conclure. « Vous apportez à notre communauté une expertise technique qui peut être utilisée dans le monde entier et c’est phénoménal. Vous développez un cheminement de carrière qui donne de l’espoir aux gens et une vision claire. »

Alexandre Moussion