Accueil » Services d’impression 3D : quels sont les prestataires ?

Services d’impression 3D : quels sont les prestataires ?

prestataire de fabrication additive sculpteo

Pour imprimer un objet en 3D, posséder une imprimante 3D n’est pas forcément une obligation. Divers services en ligne et prestataires physiques spécialisés permettent d’accéder à cette technologie et de l’expérimenter. Car malgré l’utilisation grandissante de l’impression 3D, bien souvent particuliers et professionnels hésitent encore à passer le cap de l’achat. Plusieurs raisons à cela :

– Le coût encore trop élevé que peut représenter parfois cette technologie
– Son fonctionnement pouvant apparaître comme trop complexe
– De doutes quant à la fiabilité et la rentabilité du procédé

Bien que la fabrication additive soit souvent perçue par le grand public comme une technologie élitiste, les alternatives pour y accéder sont nombreuses. Il existe en effet une multitude de services d’impression 3D capables de répondre à un large éventail de besoins et de projets, que l’on soit aussi bien un particulier qu’une entreprise.

Commander sur des sites d’impression 3D en ligne

Semelle imprimée avec matériau souple Ultrasint® TPU01

Semelle imprimée avec un matériau souple Ultrasint® TPU01

L’impression 3D en ligne fait partie des services désormais proposés par certains prestataires. La plupart ne s’adressaient à leur début qu’aux professionnels mais avec la démocratisation de cette technologie, ont fini par ouvrir leurs prestations aux particuliers. Ces entreprises disposent d’une large gamme d’imprimantes 3D et de matériaux pour un large éventail d’applications. Le service s’accompagne généralement de conseils pour accompagner le client dans l’élaboration de sa pièce et d’un SAV.

Rapidement devenu le service d’impression 3D en ligne n°1 en Europe, Sculpteo est une entreprise française (récemment rachetée par l’allemand BASF) fondée en 2009, que l’on doit à Jacques Lewiner et Eric Carreel, le cofondateur d’Inventel. À ce jour ce sont plus de 75 matériaux et finitions différents qui sont disponibles sur cette plateforme, allant du plastique au métal, en passant par la résine, la cire, ou encore la céramique, lesquels peuvent être combinés à différentes finitions de polissage, de peinture ou encore de placage.

Après inscription, il est possible de commander un kit d’échantillons (30 €) des différents matériaux disponibles sur la plateforme (plastique, métal, résine…). Ce prix comprend un bon de 25 € à valoir pour une prochaine commande sur le site. Pour les demandes plus spécifiques ou pour les professionnels, il est possible de faire une demande de devis qui sera payée directement en ligne ou sur facture. En ouvrant un compte professionnel vous pouvez également bénéficier de prix dégressifs.

Depuis peu Sculpteo propose également son propre service de design en ligne. Des designers professionnels sont mis à votre disposition pour vous aider à designer tous vos projets ou vous aider à perfectionner vos fichiers 3D ou 2D en vue d’une impression 3D ou d’une découpe laser. Destiné aux entreprises, ce service de design vise à tirer parti de tous les bénéfices de l’impression 3D en améliorant vos designs pour le prototypage ou la production. Pour ce faire, il vous suffit simplement de remplir un formulaire dédié en précisant vos coordonnées et les services de Sculpteo Design qui vous intéresse : Design, consulting ou formation.

Faire appel à des micro-entreprises

micro-entreprise spécialisée dans l'impression 3D

Passer par des micro-entreprises plutôt que des sociétés ou autres formes juridiques pour imprimer en 3D, permet d’accéder à des tarifs souvent plus avantageux. Caractérisé par des charges sociales et un coût moindre de sa main d’oeuvre, ce type de structure présente l’avantage de pouvoir proposer un prix final plus faible. L’approche se veut aussi bien plus simple, et les demandes personnalisées plus accessibles que les grosses sociétés qui fonctionnent avec des process industrialisés.

Parmi ces services bon marché, citons Abeille 3D, un prestataire d’impression 3D en ligne 100 % français. L’idée de son fondateur Nicolas Bouet : créer un service qui soit accessible aux particuliers pour réaliser des pièces de décoration, découvrir l’impression 3D ou encore réparer des appareils cassés du quotidien. Son parc machines constitué d’imprimantes 3D FDM (jusqu’à 50 x 50 x 50 cm) et SLA (19 x 12 x 25 cm), intéresse également de nombreuses entreprises pour faire du prototypage.

Pour connaître le tarif de vos projets selon la technologie employée, les matériaux et les dimensions de pièces (…), il suffit simplement de télécharger votre modèle 3D en spécifiant votre cahier des charges. Des remises (de 5 à 15 % et plus) peuvent être appliquées selon le nombre de pièces à imprimer.

Imprimer près de chez soi grâce aux plateformes collaboratives

Freelabster : impression 3D + Modelisation + Scan

Lancée par Benjamin Pestel, Stanislas Gobert et Mélissa Ibghi en juillet 2016, Freelabster est une plateforme d’impression 3D collaborative française. Cumulant déjà plus de 6500 impressions pour plus de 1000 imprimeurs en l’espace de 5 mois, la start-up tricolore s’est rapidement fait une place dans l’écosystème de l’impression 3D. Forte de son réseau national d’imprimeurs, Freelabster met à disposition un large panel d’imprimantes 3D, aussi bien personnelles que professionnelles, associé à une grande diversité de matériaux.

A la différence de son principal concurrent 3D Hubs, Freelabster propose un service d’impression 3D complet, allant de la phase de conception jusqu’à la production. Outre l’impression 3D, il est en effet possible de faire modéliser sa pièce par des designers enregistrés sur la plateforme. Pour cela il suffit de remplir un formulaire, en décrivant son projet et joignant ses recommandations (éventuellement photos). Pour les projets visant à reproduire ou réparer des objets par exemple, Freeblaster fournit également un service de scan 3D.

Les makers les plus avertis ont la possibilité de créer eux-mêmes leurs modèles via la plateforme. Freelabster propose une liste énumérant les principaux logiciels 3D du marché classés selon le niveau de l’utilisateur, de débutant jusqu’à pro. Les personnes en manque d’inspiration ont à leur disposition un catalogue de modèles à imprimer, classés dans 5 catégories : art, accessoire, gadget, jeux et maison.

Pour les entreprises souhaitant imprimer de plus grosses quantités, Freelabster dispose d’un parc machine et d’un catalogue matériaux à même de répondre à ce type de demandes. A titre d’exemple, le géant français de l’électroménager Boulanger a déjà fait appel aux services de la plateforme. La première commande portait sur 50 lanceurs Pokémon, puis 600 bâtiments parisiens dont 200 Tour Eiffel en guise de goodies.

HUBS : Un service d’impression 3D hybride pour les professionnels

Hubs (anciennement 3DHubs) est un service d’impression 3D en ligne créé en 2013 par 3 jeunes entrepreneurs néerlandais. Conçue à l’origine comme un service C2C visant à mettre en relation les particuliers avec des propriétaires d’imprimantes 3D, cette plateforme se concentre aujourd’hui uniquement sur les professionnels.

La différence principale de Hubs par rapport aux services traditionnels, est qu’elle ne dispose pas de son propre parc machine. Au lieu de cela, l’entreprise a développé un réseau mondial de partenaires de fabrication hautement qualifiés. Grâce à cette approche l’entreprise dispose d’une capacité de production pratiquement illimitée, avec des délais de livraison extrêmement rapides, et des prix très compétitifs.

Présents dans 20 pays à travers le monde, les 250 fournisseurs de Hubs permettent d’accéder à la plupart des procédés d’impression 3D, (FDM, SLA, SLS, DMLS…) ainsi qu’une large gamme de matériaux (plastique, métal, résine…). D’autres technologies de fabrication sont également disponibles sur la plateforme, comme l’usinage CNC, la fabrication de tôlerie ou le moulage par injection. À ce jour plus de 4 millions de pièces auraient déjà été produites sur Hubs. Cela concerne des secteurs très variés comme l’aéronautique, l’automobile, ou encore la robotique et le médical.

2. Les lieux de fabrication associatifs

makerspace

Pour imprimer en 3D, l’autre option consiste à se déplacer dans des ateliers associatifs. Méconnus du grand public, ils regroupent des passionnés des nouvelles technologies et du numérique. Ces espaces de fabrication collaboratifs portent généralement le nom de Fab lab (qui est le néologisme de fabrication et laboratoire), ou encore Work Shop, Media spaces, Hakerspaces…

Ces ateliers ouverts aux particuliers et professionnels, disposent d’un parc machines très variées, parmi lesquelles des machines CNC, des découpeuses laser et bien sûr des imprimantes 3D. L’avantage est que vous allez pouvoir bénéficier des conseils et du savoir faire d’une communauté de passionnés qui connait très bien le sujet.

Ci-dessous une carte regroupant l’ensemble de ces espaces, il en existe une cinquantaine en France.

3. Les points de vente physiques : Top office, La Poste, Auchan

TOP Office propose un service d'impression 3D

Top Office, célèbre fournisseur de fournitures de bureau s’est également emparé du phénomène. Depuis mai 2013 la chaine française propose à ses clients un service d’impression 3D. En partenariat avec la Start-Up CKAB, elle a ainsi équipé 5 de ses magasins (voir la carte ci-dessous) d’imprimantes 3D MakerBot Replicator 2. Pour faire imprimer une pièce, il vous faudra fournir au vendeur un fichier 3D (via une clef USB), conçu par vous même, ou récupéré sur une plateforme dédiée en ligne.

Le prix des impressions varie entre 10 et 30 € selon les dimensions de la pièce. Idem pour la durée d’impression,  soit entre 45 min et plusieurs heures selon le volume de l’objet et la complexité de sa géométrie. L’imprimante 3D MakerBot permet d’imprimer des objets jusqu’à 20 x 15 x 15 cm dans une large gamme de couleur.

la-poste

La Poste a également adopté cette nouvelle technologie. Depuis le 27 novembre 2013, trois de ces bureaux franciliens (Paris « La Boétie », Boulogne-Billancourt « Hôtel de Ville », Paris « Bonne Nouvelle » : voir la carte) et plus récemment un à Bordeaux (Mériadeck) et un autre à Nantes sont équipés d’imprimantes 3D. La poste en partenariat avec la Start-up française Sculpteo a décidé d’expérimenter l’impression 3D auprès de ses clients pendant 6 mois.

Des agents ont été formés pour accompagner et conseiller les particuliers ou les professionnels souhaitant s’essayer à cette technique. A l’instar de Top Office vous pouvez imprimer votre objet en venant avec votre clef USB ou bien le choisir via un catalogue proposé par la poste. Du plastique à la céramique en passant par la résine, plusieurs matériaux vous y sont proposés.

Côté prix il faudra compter par exemple 30 € pour une coque i-phone personnalisée pour 4h d’impression. Les bureaux concernés sont équipés d’imprimantes Modjo fonctionnant selon la méthode classique du FDM. Mais pour les demandes plus spécifiques (frittage laser, stéréolitographie…)  nécessitant de grosses imprimantes professionnelles, la poste transférera vos commandes à Sculpteo.

auchan

Auchan la grande enseigne de distribution a également rejoint le mouvement et propose un service d’impression 3D depuis octobre 2013. Pour le moment seul  le centre commercial Aéroville de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle propose cette prestation. A l’instar de Top office c’est en partenariat avec l’entreprise CKAB que Auchan a créé un espace totalement dédié à l’imprimante 3D. De la même manière vous pouvez venir avec votre clef USB mais aussi consulter un catalogue d’objets sur un écran tactile mis à disposition. L’impression s’effectue sur deux modèles : la Replicator 2 de Makerbot et la Cube de 3D Systems.

Le prix varie en fonction du poids de l’objet, comptez environ 1h pour une pièce de 100g :

Entre 1g et 77g : 4,99 €

Entre 78g et 154g : 9,99 €

Entre 155g et 232g : 14,99 €

Entre 233 et 309g : 19,99 €

Entre 310g et 386g : 24,99 €

Entre 387g et 464g : 29,99 €

Supérieur à 465g : sur devis

Les services de modélisation 3D/CAO

designer-3d

Si comme en témoigne cette rubrique les services d’impression 3D sont très nombreux, bien souvent par manque de compétence, les particuliers souhaitant imprimer leur propre pièce se retrouvent dans l’impasse. En effet, malgré la démocratisation des logiciels 3D, la phase de conception reste encore une discipline complexe principalement réservée aux professionnels et utilisateurs avertis. A ce titre, pour un projet personnel il est nécessaire de passer par d’autres types de prestataires. Voici les solutions actuellement disponibles sur le marché :

Les agences de conseils ou bureaux d’étude : il s’agit de services spécialisés dans l’accompagnement (pour + d’infos) des particuliers et/ou des entreprises, menant votre projet de A à Z, depuis la phase de conception jusqu’à la finition.

Les designers 3D : avec le boom de l’impression 3D de plus en plus de designers (appelés aussi modeleurs ou concepteurs 3D) se sont spécialisés dans la création de modèles 3D optimisés et compatibles avec les imprimantes 3D.

Les plateformes en ligne : certaines de ces plateformes en ligne (exemple) accompagnent les projets d’impression 3D de A à Z. Outre la mise en relation avec des propriétaires d’imprimantes 3D, elles proposent également des services de modélisation à la demande. Sur certaines plateformes il est possible de faire scanner ses objets en 3D.




Le premier service en ligne dédié à l’électronique

La start-up israélienne Nano Dimension lance le premier service d’impression 3D en ligne dédié à l’électronique.

La Poste imprime aussi en province

La poste décide de rajouter un service d’impression 3D à bordeaux.

Faites imprimer vos bijoux en ligne

Découvrez l’interview de Claire Ritter co-fondatrice de Jweel, une plateforme en ligne spécialisée dans l’impression 3D de bijoux.

Un service d’impression 3D d’objets marketing

Monel Mancel fondateur de la start-up nantaise SN3D dévoile son service spécialisé dans la fabrication d’objets marketing en 3D.

Le premier centre d’impression 3D métal d’Ile de France

Interview d’Isabelle Fouchet co-fondatrice de Z3DLAB le premier centre d’impression 3D métal de la région parisienne.

Sculpteo voit plus grand

Sculpteo, leader du service d’impression 3D en France ouvre un nouveau centre d’impression 3D à Villejuif.

D’autres articles

Coût d’une imprimante 3D
Procédé impression 3D