Accueil » Matériaux » Recreus met de la fibre de carbone dans ses filaments d’impression 3D PETG

Recreus met de la fibre de carbone dans ses filaments d’impression 3D PETG

Recreus met de la fibre de carbone dans ses filaments d'impression 3D PETG

Forte de ses propriétés de grande résistance chimique et à la traction, mais aussi son faible poids et sa tolérance élevée aux températures, la fibre de carbone a fini aussi par gagner l’impression 3D. Le fait qu’elle puisse même remplacer le métal pour certaines applications, intéresse particulièrement l’automobile et l’aéronautique, des secteurs où l’allégement est aussi synonyme de gain de performance et de carburant.

La fibre de carbone est le plus souvent employée sous la forme de composite, ce qui veut dire qu’elle est mélangée à une matrice de base. Les premiers filaments carbone tiraient parti du PLA, un plastique qui avait l’avantage d’être facilement imprimable. Les combinaisons se sont par la suite considérablement étoffées, allant même jusqu’à utiliser des polymères haute performance (HPP) tels que le PEEK ou le PEKK pour des applications plus techniques.

La dernière nouveauté nous vient d’Espagne, où son fabricant le plus renommé, Recreus, vient de lancer un nouveau produit : le PET-G CF, un filament à base de PET-G renforcé avec de la fibre de carbone. L’idée étant de tirer parti de l’excellent rapport poids/ résistance du carbone, sans sacrifier la facilité d’impression du PETG et ses autres propriétés comparables à l’ABS. L’entreprise espagnole parle d’un module élastique trois fois supérieur et d’une résistance à la rupture 5 fois plus élevée que le PETG conventionnel. « Cette puissante combinaison de matériaux permet d’obtenir un matériau résistant à l’usure et aux chocs, ainsi qu’à la chaleur et aux basses températures. » commente Recreus. « C’est également un matériau antistatique, qui présente une grande résistance chimique, une très bonne fluidité et un très faible retrait, ce qui le rend compatible avec la plupart des imprimantes 3D FDM du marché. »

PET-G CF, un filament à base de PET-G renforcé avec des fibre de carbone

Le PET-G CF, un filament à base de PET-G renforcé avec des fibres de carbone

Adapté aux pièces qui doivent supporter des chocs ou avoir une bonne résistance, ce filament répond à une multitude de besoins, aussi bien dans la production d’électronique, de machines, d’automobiles, que d’appareils ménagers, mais aussi toutes sortes de composants : châssis, couvercle pour boîtier, bagues, ou encore pièces médicales comme des prothèses ou accessoires et composants pour mécanismes orthopédiques…

Malgré la présence de PET-G qui facilite son impression, ce filament demande tout de même quelques précautions d’usage. Pour se prémunir du caractère abrasif du carbone, Recreus recommande de remplacer les traditionnelles buses en laiton, par des buses en acier trempé ou de type rubis.

Côté paramétrages, la température d’impression conseillée est de 245-260 °C, et la température de lit de 70 °C. La vitesse d’impression doit quant à elle maintenue à 40-60 mm/s, pour une vitesse de rétraction de 20-50 mm/s à une distance de 1-2 mm. De couleur noir mat, le nouveau filament est proposé au prix de 47,11 € les 700 G ou 167,60 € la bobine de 2,5 kg, diamètre 1,75 mm.

pièces imprimées avec le PETG carbone de Recreus

Alexandre Moussion