Accueil » Matériaux » Essentium lance un nouveau filament d’impression 3D plus abordable pour remplacer le PEEK

Essentium lance un nouveau filament d’impression 3D plus abordable pour remplacer le PEEK

Essentium lance un nouveau filament d'impression 3D plus abordable pour remplacer le PEEK

Comme de nombreux fabricants cette semaine, Essentium profite des lumières du salon Formnext pour présenter ses dernières solutions innovantes. Après l’officialisation le mois dernier de sa nouvelle plate-forme Essentium HSE 240 HT Dual Extrude, l’entreprise américaine a annoncé le lancement d’un nouveau filament d’impression 3D particulièrement intéressant.

Appelé Essentium PPS-CF celui-ci est doté de propriétés qui lui permet de remplacer le PAEK (PEEK et le PEKK), un thermoplastique haute performance particulièrement prisée en fabrication additive. L’excellent rapport poids/performances de cette famille de matériaux, auquel il faut ajouter des coûts moins élevés du fait de la réduction de la main d’oeuvre, incite de nombreuses entreprises à l’utiliser pour remplacer leurs pièces métalliques et céramiques. Côté prix en revanche, le PAEK est particulièrement onéreux. Comptez entre 350 et 700 € le kilo.

Pour arriver à un matériau qui soit du même niveau de résistance tout en étant plus abordable (131 $/750g), Essentium s’est appuyé sur une résine LUVOCOM 3F du groupe LEHVOSS. La présence de sulfure de polyphénylène (PPS), un polymère semi-cristallin largement utilisé pour des applications industrielles exigeantes, et de 15 % par de fibres de carbone dans le filament, aurait permis d’atteindre une excellente solidité et rigidité, ainsi qu’une très bonne résistance à la température, aux produits chimiques et à l’usure. Des capacités qu’Essentium espère se concrétiser dans un grand nombre d’applications, comme la production d’outillage pour le moulage par injection, le moulage par soufflage, ou le thermoformage.

« Ils exigent des solutions AM avec une rigueur d’ingénierie pour passer rapidement à la production de pièces finies ou créer un outillage de haute qualité »

Imprimante 3D industrielle Essentium HSE 240 HT

Imprimante 3D industrielle Essentium HSE 240 HT (crédits photos Essentium)

Le nouveau filament s’accompagne d’une autre nouveauté qui va de paire avec les capacités de production d’Essentium, un nouveau format de bobine d’une capacité de 5 kg. Les utilisateurs disposeront ainsi d’une contenance plus importante pour imprimer en continu de grandes pièces en 3D sans avoir à changer de bobine en cours d’impression. Enfin, Essentium a également annoncé le lancement d’une application mobile pour aider les fabricants à surveiller à distance la production de pièces imprimées en 3D. Pour cela, une caméra a été intégrée à l’imprimante 3D Essentium HSE 240 HT Dual Extruder, fournissant ainsi une surveillance vidéo en temps réel.

« Les fabricants subissent une pression énorme pour conduire des chaînes d’approvisionnement agiles qui répondent efficacement aux besoins du marché« , conclut Blake Teipel, Ph.D., PDG d’Essentium, Inc. « Ils exigent des solutions AM avec une rigueur d’ingénierie pour passer rapidement à la production de pièces finies ou créer un outillage de haute qualité. Essentium élargit encore les offres de son écosystème pour répondre à ce besoin et apporter une valeur tangible aux clients des secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile, de l’énergie et des alternatives, qui définissent ce qui est possible grâce à la fabrication distribuée et durable.«

Alexandre Moussion