Jeux paralympiques : Amy Purdy danse avec un robot et une robe imprimée en 3D

Mercredi soir, la vasque olympique du stade du Maracana s’est une nouvelle fois embrasée, lançant officiellement les jeux paralympiques de Rio. Construite autour de ces quelques mots : « Le coeur ne connaît pas de limites », la cérémonie d’ouverture a réservé de très jolis moments de poésie et d’émotion, à l’image de cette magnifique chorégraphie entre la snowbardeuse Amy Purdy et un robot industriel (KUKA). Explorant la relation entre l’homme et la machine, cette métaphore artistique était également placée sous le signe de l’impression 3D. En effet, la robe portée ce soir là par Amy Purdy a la particularité d’avoir été entièrement imprimée en 3D.

Derrière cette création 2.0, se cache la jeune styliste israélienne Danit Peleg, dont l’inspiration a puisé sa source dans un tableau de Bottecelli : la Naissance de Vénus. Une peinture faisant écho à l’histoire d’Amy Purdy et sa renaissance lorsqu’elle a perdu ses deux jambes à l’âge de 19 ans à la suite d’une méningite. Ainsi Danit Peleg a ajouté des formes de diamant rappelant la toile, et la couleur chair en référence à la nudité de Vénus.

amy-robot

« J’ai adoré l’idée de créer une robe pour Amy Purdy, une femme magnifiquement forte… »

« J’ai adoré l’idée de créer une robe pour Amy Purdy, une femme magnifiquement forte qui est aussi un amputé des deux jambes, » a déclaré Danit Peleg sur son blog. « Avec son caractère incroyablement fort et l’aide de la technologie Amy peut marcher, devenir un médaillé paralympique, danser avec les étoiles, et maintenant danser à cette cérémonie très émouvante ! »

Afin qu’Amy puisse se mouvoir facilement dans sa robe et soit libre de ses mouvements, la robe a été imprimée dans un filament flexible FilaFlex de la marque Recreus. D’abord modélisée sur Accumark et Blender, la pièce a ensuite été imprimée sur une imprimante 3D Witbox 2 du fabriquant espagnol BQ. L’impression aura durée au total 120 heures. « J’ai utilisé la nouvelle version de Witbox, qui est 3 fois plus rapide que celle que j’avais utilisée l’année dernière. »

naissance-venus

essayage

« Je pense que les designs et la créativité sont illimités avec les vêtements imprimés 3D »

N’ayant rencontré Amy Purdy qu’un mois avant la cérémonie, la styliste a utilisé une application mobile pour prendre ses mesures exactes. Dénommée Nettelo, cette application est un système de scan corporel capable de reconstituer une morphologie en 3D à partir de deux photos. « Je pense que les designs et la créativité sont illimités avec les vêtements imprimés 3D. » A déclaré Amy Purdy. « J’ai dit à Danit que ce serait parfait sur un tapis rouge ou pour le Met-Ball, mais il me faut une invitation d’abord, » a t-elle ajouté.

Médaille de bronze en snowboard aux jeux paralympiques de Sotchi, Amy Purdy a également participé à la finale de l’émission Danse avec les Stars aux Etats-Unis. N’existant pas de prothèses permettant les mouvements en snowboard, Amy a créé son propre modèle.

robe

witbox2

 

Articles relatifs à l’impression 3D et l’art

Cet artiste créé d’incroyables tableaux imprimés en 3D
Stargate : une reproduction imprimée en 3D de la Porte des étoiles
Une gigantesque sculpture imprimée en 3D pour l’Opéra de Montréal
Des insectes imprimés en 3D plus vrais que nature
L’épée d’Ekko de League of Legends imprimée en 3D
Une sublime table basse imprimée en 3D façon Inception