Accueil » Matériaux » Mayku dévoile son « multiplicateur », une thermoformeuse pour reproduire rapidement ses impressions 3D

Mayku dévoile son « multiplicateur », une thermoformeuse pour reproduire rapidement ses impressions 3D

moulage de chocolat

Si l’impression 3D directe se positionne comme une option de fabrication de plus en plus crédible face aux techniques traditionnelles, on oublie parfois les possibilités offertes par cette technologie lorsqu’elle est employée de manière indirecte. Le meilleur exemple est sans doute celui donné par le secteur de la bijouterie qui utilise aujourd’hui largement l’impression 3D pour créer ses moules à cire perdue, mais aussi les fonderies pour ses noyaux et moules. L’autre approche qui prend de plus en plus ampleur, consiste à combiner la fabrication additive avec la fabrication formative, plus exactement une imprimante 3D avec une thermoformeuse.

Basée sur le principe de thermoformage sous vide, cette dernière permet de créer rapidement des moules sur-mesure en chauffant un film plastique, qui est ensuite appliqué sur un gabarit pour épouser sa forme. Durant cette opération le plastique est aspiré sur le moule par succion. L’idée chacun l’aura compris, consiste donc à tirer parti de l’impression 3D pour fabriquer les pièces qui vont servir de moule négatif pour le thermoformage.

Conscient des opportunités offertes par cette approche, une start-up londonienne du nom de Mayku s’était faite connaître en 2018 avec sa FormBox, une thermoformeuse de bureau très abordable (700 €) permettant de produire les moules à partir d’impressions 3D notamment. Forte du succès de sa première machine, la jeune pousse vient d’en dévoiler une nouvelle dénommée Mayku Multiplier. Développé en partenariat avec Teenage Engineering, le « multiplicateur », vise à fournir aux ateliers de PME et créatifs, une solution de formage de qualité industrielle à la fois abordable et accessible. Là où les machines industrielles peuvent atteindre des prix dépassant les 200 000 €, celle de Mayku est proposée pour seulement 4 999 $, et même 1 999 $ en précommande.

« Avec sa précision absolue, le multiplicateur rivalise avec le silicone ou le moulage par injection »

Scarabées en chocolat coulés à l'aide d'un moule fabriqué avec le Mayku Multiplier

Scarabées en chocolat coulés à l’aide d’un moule fabriqué avec le Mayku Multiplier (crédits photos Mayku)

« Nous avons entendu dire que les créateurs souhaitent contrôler leur production de bout en bout, sans dépendre des usines ni avoir à passer de grandes quantités de commande minimum. » Explique Alex Smilansky, PDG et co-fondateur de Mayku. « Avec le Multiplicateur, nous avons entrepris de créer une machine qui remet le pouvoir entre les mains des fabricants, des chocolatiers qui lancent de nouveaux produits ; aux artisans et artisans créant de nouveaux savons, bougies ou bijoux ; aux ingénieurs de conception industrielle qui réalisent des prototypes de petites séries de pièces avant de passer à la production en série. »

Côté matériaux, la Mayku Multiplier offre de nombreuses opportunités d’applications puisque son volume de fabrication de 400 mm de diamètre, peut aussi bien traiter des feuilles flexibles de type silicone, que d’autres feuilles en thermoplastiques tels que l’ABS, le polystyrène, le polycarbonate, le PMMA, le polypropylène, ou encore le PVC. Pour le moulage, un grand nombre de matériaux coulables peuvent être utilisés avec les feuilles de Mayku, comme la résine, le chocolat, le béton, le plâtre ou encore le savon. Malgré sa rapidité (environ 4 min pour créer un moule) et sa précision, soit une capacité à saisir des lignes et des rainures jusqu’à seulement 3 microns d’épaisseur, comme toutes les thermoformeuses la dernière née de Mayku n’accepte pas les géométries trop complexes. Des modèles présentant des parties en surplomb par exemple, sont plus difficiles à mouler et à démouler.

« Le multiplicateur est capable de reproduire rapidement des impressions 3D et d’autres formes, ce qui permet de fabriquer en interne. » ajoute néanmoins Ben Redford, co-fondateur et CPO de Mayku. « Avec sa précision absolue, le multiplicateur rivalise avec le silicone ou le moulage par injection. Avoir accès à des produits de niveau usine sur le bureau ouvre un monde de possibilités pour les utilisateurs finaux, car ils peuvent commencer à faire évoluer leur entreprise à faible coût avec des matériaux de meilleure qualité. »

moules thermoformés

moulage d'un chou-fleur

Alexandre Moussion