Accueil » Médecine » Stratasys présente la J5 Digital Anatomy, une nouvelle imprimante 3D dédiée aux modèles anatomiques

Stratasys présente la J5 Digital Anatomy, une nouvelle imprimante 3D dédiée aux modèles anatomiques

Modèles médicaux imprimés avec la Stratasys J5 Digital Anatomy

Modèles médicaux imprimés avec la Stratasys J5 Digital Anatomy (crédits photo : Stratasys)

Les avantages de personnalisation et de gains de temps apportés par la fabrication additive dans le domaine de la santé, ne se limitent pas aux prothèses et aux implants. Grâce à elle, les professionnels de santé peuvent disposer de modèles anatomiques qui reproduisent de manière très réaliste les structures de nos organes, aussi bien en termes de résistance des matériaux, que des couleurs et de retours sensoriels, et ce, dans des délais records.

Le problème des modèles médicaux classiques dont disposent encore aujourd’hui les étudiants et praticiens de santé, qu’il s’agisse d’animaux, de cadavres, de modèles traditionnels ou de réalité virtuelle, est qu’ils présentent d’importantes limitations en matière de réalisme, mais aussi de contraintes de disponibilité et de conservation.

Fabricables à la demande et exempts de problèmes de conservation, les modèles anatomiques imprimés en 3D offrent aux étudiants et aux patients une compréhension beaucoup plus concrète du fonctionnement du corps humain, permettant ainsi aux professionnels de santé de mieux se faire comprendre par leurs interlocuteurs.

Il est important de préciser que les modèles servant à la formation des étudiants sont généralement génériques, conçus pour illustrer les structures anatomiques typiques et aider à l’apprentissage général de l’anatomie. En revanche, lorsque ces modèles sont fabriqués dans le but de planifier et préparer des interventions chirurgicales précises, on parle de « modèles chirurgicaux ».

Si l’impression 3D permet de réaliser des modèles chirurgicaux sur-mesure, parfaitement conformes à l’anatomie du patient, et sur lesquels vont pouvoir s’entraîner les chirurgiens, ils nécessitent souvent une certification ou une validation pour garantir leur exactitude et leur fiabilité. Cette certification assure que les modèles répondent aux normes de qualité et de sécurité nécessaires pour une utilisation clinique. Ainsi, les modèles chirurgicaux doivent donc être plus précis et rigoureusement contrôlés par rapport aux modèles éducatifs.

Stratasys, l’un des rares fabricants à proposer aujourd’hui des imprimantes 3D spécifiquement conçues pour la fabrication de modèles médicaux, vient de dévoiler sa nouvelle génération de machines. Prévu pour être dévoilé lors de RAPID + TCT 2024 ce 25 juin, ce nouveau système appelé J5 Digital Anatomy se destine à la production de modèles médicaux pour la planification préopératoire.

Grâce à cette imprimante, il est possible de créer pièces qui imitent la sensation et le comportement des tissus humains, des structures osseuses et des vaisseaux sanguins. Leur grande précision contribue à améliorer les résultats pour les patients, réduire le temps et les coûts de planification chirurgicale.

D’après l’expérience de la société de services numériques Ricoh, les modèles anatomiques imprimés en 3D avec la J5 Digital Anatomy, permettraient un gain de temps opératoire de 62 minutes et une réduction de 7,8 % du temps opératoire.

« L’imprimante J5 Digital Anatomy est conçue pour être conviviale et conviviale, rendant la modélisation anatomique avancée accessible à un plus large éventail d’institutions médicales »

Imprimante 3D Stratasys J5 Digital Anatomy

Imprimante 3D Stratasys J5 Digital Anatomy (crédits photo : Stratasys)

En outre, le géant américain revendique un système très avantageux pour les utilisateurs confrontés à des contraintes budgétaires et d’espace. Celui a été conçu pour faciliter la commercialisation des nouveaux produits de santé, notamment pour ceux qui cherchent des solutions économiques et efficaces.

« L’imprimante J5 Digital Anatomy est conçue pour être conviviale et conviviale, rendant la modélisation anatomique avancée accessible à un plus large éventail d’institutions médicales », a déclaré Erez Ben Zvi, vice-président médical de Stratasys.

Grâce à l’utilisation de matériaux et de logiciels dédiés, la J5 Digital Anatomy est capable de simuler les propriétés biomécaniques des tissus et des os qui reflètent les qualités réactives de l’anatomie humaine pendant la chirurgie. Parmi les 4 matériaux disponibles avec ce système, mentionnons BoneMatrix™, une résine permettant de créer des modèles qui imitent les structures osseuses poreuses, les tissus fibreux et les ligaments, tout en offrant le retour le plus réaliste pour des procédures telles que la suture, l’incision et l’insertion de vis.

Citons également RadioMatrix™, un matériau très technique, puisque spécialement dédié à l’impression 3D de modèles médicaux radio-opaques qui présentent des propriétés radio-réalistes sous rayons X et tomodensitométrie. Avec ce matériau, l’utilisateur peut même contrôler les valeurs HU pour obtenir des niveaux de contraste spécifiques pour imiter différentes anatomie.

« Stratasys organisera officialisera l’imprimante le 25 juin à 14h30 (Pacifique) au RAPID + TCT. » précise le fabricant américain avant de conclure. « Les participants sont alors invités à se joindre à la célébration sur le stand de l’entreprise, ou à tout moment pendant l’événement, pour voir par eux-mêmes comment l’imprimante, avec son encombrement compact et ses capacités matérielles uniques, offre une précision et un réalisme inégalés dans la modélisation anatomique.« 

Alexandre Moussion