Accueil » Divers » Impression 3D métal : Vallourec récidive en imprimant deux bouchons de levage de 175 kg

Impression 3D métal : Vallourec récidive en imprimant deux bouchons de levage de 175 kg

bouchons de levage réalisés par impression 3d métal

C’était il y a moins d’un an, Vallourec, le spécialiste français des tubes pétroliers, et son compatriote Total, réussissaient une première mondiale dans le domaine de la fabrication d’équipements offshore : réaliser le tout premier waterbushing imprimé en 3D. Un composant avec un enjeu important de sécurité, puisque sous pression, qui avait été déployé avec succès sur l’un des puits EIG de Total en mer du Nord. La fabrication additive avait alors démontré toute son agilité de la chaîne logistique et sa capacité à réduire les délais d’exécution. En comparaison avec une fabrication conventionnelle, le poids de la pièce avait même été divisé par deux.

Fort de cette expérience réussie, Vallourec s’est de nouveau tourné vers le WAAM, un procédé de fabrication additive métallique à dépôt de fil, pour réaliser cette fois-ci deux bouchons de levage (lifting plugs). À l’origine de cette commande qualifiée d’urgente, une compagnie américaine para-pétrolière du nom de Weatherford, qui souhaitait fabriquer des bouchons de levage VAM® TTR HW. Destinés au projet de workover d’un client au large des côtes australiennes, ces derniers devaient être capables de supporter une charge de 100T. C’est ainsi que les équipes de Vallourec ont proposé une solution plus économique et plus rapide, basée sur la fabrication additive afin de respecter les délais.

Conformément à la demande du client, les bouchons de levage ont été redessinés avec diamètre extérieur (OD) qui a été augmenté de 15 %. « Les bouchons de levage ont été redessinés avec WAAM pour inclure des diamètres non standards sur-mesure et compatibles avec l’équipement existant de Weatherford. » Explique Vallourec. « En s’appuyant sur la flexibilité du WAAM, Vallourec a pu atténuer toute augmentation de poids en redessinant le composant, sans toutefois impacter les performances de levage. »

« un bouchon de levage disposant des mêmes propriétés mécaniques et répondant aux exigences spécifiques du client »

plateforme pétrolière

Non seulement la livraison a été effectuée dans les temps, mais bien avant le début des opérations. Imprimées avec un robot WAAM de Vallourec situé à Singapour, soit à seulement 6 heures de vol du client final, les deux pièces sont parvenues à leur client en moins de 2 mois au lieu des 3 à 4 mois habituels. « Nous sommes extrêmement satisfaits du produit fini et nous n’hésiterons pas à nous tourner vers Vallourec et vers cette méthode pour nos futurs besoins » s’est réjouie Shane Ferguson, chef de projet pour Weatherford.

Dans un secteur comme celui du oil&gaz où la rapidité de livraison est essentielle et le coût des pièces élevé, la fabrication additive se montre particulièrement pertinente. Non seulement les pièces peuvent être produites aux dimensions requises à partir d’une matière première dans un laps de temps très court, mais sans quantité minimale de commande. S’appuyant sur un fichier numérique, la faculté de cette technologie à réduire les coûts d’entreposage et de fabrication à la demande, est l’autre argument qui joue en sa faveur, notamment sur le plan environnemental.

« Grâce au WAAM, nous avons pu fabriquer un bouchon de levage, disposant des mêmes propriétés mécaniques et répondant aux exigences spécifiques du client en matière de diamètre extérieur, et ceci, en deux fois moins de temps qu’avec le procédé traditionnel et sans quantité minimale de commande. » ajoute Junwei, Directeur commercial Asie-Pacifique chez Vallourec. « Cela n’aurait pas été possible avec les procédés de fabrication traditionnels, car soit nous aurions été limités au diamètre extérieur de la barre de métal disponible, soit nous aurions dû acheter une nouvelle barre dotée d’un plus grand diamètre extérieur, ce qui, dans les deux cas, aurait prolongé les délais de livraison. Nous sommes impatients de rendre possibles de futurs projets comme celui-ci, en offrant à nos clients la haute qualité à laquelle ils sont habitués avec Vallourec, tout en assurant des délais de livraison beaucoup plus rapides ».

Alexandre Moussion