Marché de l’impression 3D : les 10 chiffres clefs à retenir

les chiffres à retenir pour le marché de l'impression 3d

Les rapports et les prévisions se bousculent sur le marché de l’impression 3D. Dans ce secteur en plein essor où le degré d’adoption et de maturité varient selon les usages et les domaines d’application, les études se multiplient. Chiffres d’affaires, parts de marché, croissance, emplois… PRIMANTE 3D s’appuie sur différents rapports pour faire ressortir les tendances du marché de l’impression 3D à travers 10 chiffres clefs.

7,3 milliards de dollars

Fidèle à la plupart des prévisions tablant sur une croissance de 20 % par an, selon un rapport de SME, le marché mondial de l’impression 3D a atteint les 7,3 milliards de dollars en 2017. Malgré un ralentissement de croissance des deux principaux fournisseurs sur le marché – Stratasys et 3D Systems -, le marché a repris son rythme de croisière grâce à l’arrivée des deux géants américains GE Additive et HP, et la montée du segment métal.

34 %

Leader européen de l’impression 3D en ligne, Sculpteo publie depuis 2015 une étude annuelle sur les tendances du marché. Dans la dernière édition de son étude internationale « State of 3D Printing », la société française pointait du doigt l’évolution des usages et applications de l’impression 3D. Selon les données récoltées auprès de 1000 répondants dans 62 pays, le prototypage ne représente plus que 34% des applications d »impression 3D en 2017 contre 50 % en 2016. Portée par les techniques de finitions de plus en plus performantes, la production atteint les 22 % en 2017.

35 %

Dans sa dernière étude dédiée à l’impression 3D médicale intitulée « 3D Printing in Dentistry 2018, An Opportunity Analysis and Ten-Year Forecast », SmarTech Publishing confirmait la bonne santé de la fabrication additive dans le secteur dentaire. Selon le rapport du cabinet américain, pour la deuxième année consécutive, le marché de l’impression 3D dentaire a enregistré + 35% de croissance en 2017. Portée par les professionnels du secteur qu’ils l’utilisent de plus en plus pour produire plus efficacement leurs dispositifs, l’impression 3D dentaire pourrait atteindre les 9,7 milliards de dollars en 2027.

5267

Une récente étude menée par Jobfit nous apprend que le nombre d’offres d’emploi liées à l’impression 3D en France a bondi de 100% en 2017. Selon les chiffres publiés par la plateforme d’emploi, ce sont exactement 5 762 offres d’emploi qui ont été publiées les derniers 24 mois, soit une augmentation moyenne de 12% par mois. Avec 30 % des offres émises, l’industrie est le secteur le plus représenté devant les télécommunications avec 25 % des publications.

92 %

La plus importante base de données de filaments d’impression 3D au monde Filaments.directory, a dressé un portrait type des utilisateurs d’imprimantes 3D FDM. L’enquête menée auprès de 245 utilisateurs issus des 5 continents, révèle que 92 % d’entre-eux sont des hommes. Concernant les pratiques, 53 % des répondants utilisent leurs imprimantes 3D à domicile. ColorFabb arrive en tête des marques de filaments préférées.

405 millions de dollars

En avril dernier, le cabinet d’étude londonien Context publiait un rapport consacré aux expéditions mondiales d’imprimantes 3D. Fabricant historique, le géant américain de l’impression 3D Stratasys maintient son leadership avec 405 millions de dollars de revenus enregistrés en 2017. Les deux autres mastodontes américains GE Additive et HP font leur entrée dans le TOP 5 mondial avec respectivement 145 millions et 97 millions de chiffre d’affaires.

80 %

Le marché de l’impression 3D se traduit depuis 2 ans par une montée en puissance du segment métal. Toujours très attendu par l’ensemble de la profession, le dernier rapport du cabinet américain Wohlers a confirmé cette dynamique, annonçant que + 80 % imprimantes 3D métal ont été vendues entre 2016 et 2017, soit exactement 1 768 machines. 135 entreprises ont vendu des solutions de fabrication additive en 2017 contre 97 en 2016.

75 %

Principal secteur d’application de l’impression 3D, l’aéronautique poursuit son envol. Selon les prévisions du cabinet d’étude américain Gartner, à l’horizon 2021, 75 % des nouveaux avions commerciaux et militaires voleront avec des pièces imprimées en 3D. Utilisateur historique de la fabrication additive, l’aéronautique représentait 18,2% du marché en 2016.

81 840

Si le B2B ne représente que 4% des imprimantes 3D vendues en terme de volume, il représente 82 % en valeur. L’essentiel des machines expédiées dans le monde sont des imprimantes 3D de bureau de type FDM à moins de 1000 €. Avec 81 840 unités vendues, le fabricant taïwainais XYZPrinting s’impose depuis 3 ans comme le plus gros vendeur mondial, suivi de très près par l’américain Monoprice avec 80 156 ventes et Prusa avec 39 264 unités expédiées.

3%

Malgré la présence de constructeurs français très prometteurs sur le marché tels que Prodways, BeAM ou AddUp, la France pèse encore peu à l’échelle mondiale. Selon les derniers chiffres publiés par Wohlers, l’hexagone ne représente que 3 % du parc mondial contre 40 % pour les Etats-Unis. Portée par des fabricants historiques tels que EOS, SLM Solutions ou Trumpf, l’Allemagne monte sur la troisième marche du podium avec 9,4 % du marché.