Une technologie d’impression 3D silicone multi-matériaux

imprimante 3d silicone multimatériaux

Un an après l’officialisation de son premier système d’impression 3D à silicone, ACEO a publié un communiqué dévoilant une nouvelle technologie multi-matériaux. Marque du géant allemand de la chimie Wacker Chemie AG, la société s’est construit une solide réputation autour d’un matériau peu exploité en fabrication additive. Première imprimante 3D industrielle à silicone, son système ACEO® Imagine Series K dévoilé en 2016, repose sur une technologie « drop-on-demand » (goutte à la demande), consistant à déposer sous pression des micro-gouttelettes de silicone durcies à l’aide d’un rayon UV.

« Les silicones de différentes couleurs, dureté, ou même propriétés chimiques ou physiques peuvent maintenant être placées indépendamment l’un de l’autre »

Présenté comme une étape importante dans l’impression 3D de silicones , le nouveau système développé par ACEO vise à permettre aux utilisateurs industriels de créer des pièces encore plus complexes, intégrant différents types de silicones. « Ce dernier développement constitue une nouvelle étape importante dans l’histoire d’ACEO, » a commenté le Dr Bernd Pachaly, responsable de l’impression 3D chez ACEO. « Les silicones de différentes couleurs, dureté, ou même propriétés chimiques ou physiques peuvent maintenant être placées indépendamment l’un de l’autre à un moment donné tout au long du processus, ce qui permet des gradients aussi bien nets que fusionnés. »

Imprimante 3D ACEO® Imagine Series K – Crédit Aceo

Si le premier système était également capable d’imprimer simultanément des matériaux de support hydrosolubles pour créer des structures complexes, la prochaine technologie permettra d’imprimer à la fois le support et plusieurs autres matériaux. Le procédé d’impression 3D développé par ACEO implique également une étape de post-traitement, durant laquelle une température élevée est utilisée pour obtenir les propriétés mécaniques requises.

Résistants à la chaleur, souples à basse température, transparents et biocompatibles, les silicones imprimés en 3D d’ACEO pourraient profiter à de nombreux secteurs, en particulier celui de la santé, notamment pour la fabrication de modèles chirurgicaux. Si pour l’heure l’imprimante 3D Series K n’est pas commercialisée, ACEO propose un service d’impression 3D permettant aux clients d’imprimer des pièces en silicone en envoyant leur fichier 3D. La société allemande qui s’était également illustrée en 2016 avec la première imprimante 3D à chewing-gum, présentera sa nouvelle technologie en novembre prochain à l’occasion du Formnext de Franckfort.

Plusieurs systèmes d’impression 3D silicone ont fait leur apparition en 2016, dont celui du français Sterne, le britannique Fripp Design et l’américain San Drawn.