MX3D expose son pont d’acier imprimé en 3D au Dutch Design Week

MX3D Bridge exposé à la Dutch Design Week de Eindhoven

Le MX3D bridge est probablement l’une des réalisations les plus ambitieuses et impressionnantes en matière de construction 3D. Malgré les difficultés rencontrées, inhérentes à un chantier d’une telle envergure, le projet de l’entreprise néerlandaise MX3D est proche de son dénouement.

Achevé en septembre dernier, le pont d’acier imprimé en 3D est actuellement exposé à la Dutch Design Week de Eindhoven, la plus grande manifestation de l’année des Pays-Bas consacrée au design. A cette occasion les visiteurs sont invités à franchir le pont piétonnier. Les performances de la structure métallique ainsi que les premières données structurelles telles que la déformation, la charge, le déplacement et les vibrations, pourront ainsi être récoltées grâce à des capteurs installés par l’Institut Alan Turing.

Autodesk est également partie prenante du projet MX3D Bridge. En plus de son apport financier, le géant du logiciel fournit les services de cloud computing qui alimentent la collecte et le traitement des données du pont. Ces informations seront également entrées dans un « jumeau numérique » du pont ; un modèle informatique qui répond aux données au fur et à mesure de leur collecte en temps réel. Les performances et la sécurité seront évaluées entre les deux et les informations seront renvoyées pour informer les futurs modèles de ponts métalliques imprimés en 3D.

MX3D Metal : un robot d’impression 3D 6 axes

robot d'impression 3d 6 axes

techniciens MX3D Bridge

MX3D a commencé la construction de son pont en octobre 2015. La réussite du projet repose sur son robot 6 axes « MX3D Metal » capable d’imprimer des structures métalliques très complexes, le tout contrôlé par un logiciel développé en interne. Le système à bras robotique exploite une technologie appelée Wire Arc Additive Manufacturing (WAAM), la même que celle employée par RAMLAB pour son hélice de bateau. Elle consiste à extruder des fils métalliques soudés couche après couche à l’aide d’un gaz de soudage développé par Air Liquide.

Entre-temps la société a développé des algorithmes d’apprentissage qui permettent à ses robots de créer les géométries adaptées pour des soudures solides. Ils sont également capables de résoudre d’éventuels problèmes de soudure à mi-impression et pendant la phase de conception.

Le MX3D Bridge bientôt installé dans le quartier rouge d’Amsterdam

pont d'acier MX3D Bridge

design MX3D

Le MX3D bridge a connu plusieurs phases de développement de manière à renforcer sa structure contre les risques de collision et de se conformer aux règlements du conseil municipal. Le design initial a ainsi été modifié de manière significative en raison de problèmes techniques.

« La structure légère en forme d’arbre est construite sur quatre supports principaux. Le problème était que si l’un de ces supports était heurté par un bateau, la structure pourrait tomber en panne de manière critique. » explique MX3D. « Par conséquent, un concept totalement nouveau a été créé, qui prend en compte tout ce que nous avons appris jusqu’alors sur les matériaux, les spécifications locales et les réglementations », a expliqué la société.

A l’origine MX3D voulait que ses robots impriment le pont directement sur site, en commençant par les quatre appuis structurels et en travaillant à l’intérieur. Mais le plan a dû être abandonné en raison de contraintes budgétaires, mais aussi parce qu’il était aussi trop dangereux.

Le MX3D Bridge devrait être installé sur le canal d’Oudezijds Achterburgwal dans le quartier rouge d’Amsterdam, une fois la rénovation du canal terminée, soit au plus tard à la mi-2019.