Zortrax lance sa première imprimante 3D résine

imprimante 3D Zortrax Inkspire

Auréolé d’une solide réputation sur le marché des imprimantes 3D de bureau FDM, Zortrax se lance désormais sur le créneau de l’impression 3D résine. Quelques mois après le lancement de sa dernière née, la M200 Plus, le fabricant polonais vient d’officialiser son premier système par photopolymérisation: la Inkspire. Alors que la majorité des imprimantes 3D à résine du marché fonctionnent selon les procédés par stereolithography (SLA) et Digital Light Processing (DLP), Zortrax a opté pour le LCD (Liquid Cristal Display).

Pour rappel, la technologie SLA exploitée notamment par la Form 2, repose sur l’utilisation d’un laser qui vient solidifier une résine photosensible ligne par ligne. Si cette technique permet une meilleure précision de détail, elle est en revanche moins rapide que le DLP. Comme le laser doit parcourir l’ensemble de la surface pour imprimer la pièce, plus celle-ci est grande et plus l’impression prend du temps.

Pour durcir la résine, les imprimantes 3D DLP telles que la Creator B9, fonctionnent quant à elles à partir d’un projecteur DLP. Le fait de projeter une matrice de pixels permet de polymériser la totalité de la couche. Ce procédé a donc l’avantage d’être plus plus rapide, mais au détriment de la qualité de rendu.

Zortrax a donc fait le choix d’un écran LCD comme source de lumière, afin d’offrir une vitesse et une précision constante quelque soit l’espace de travail utilisé.

« Zortrax Inkspire maintient une vitesse de fonctionnement et une précision élevées »

imprimante 3D résine Zortrax Inkspire

impressions Zortrax Inkspire

La Zortrax Inkspire permettra d’imprimer des pièces jusqu’à 74 x 132 x 175 mm, pour des applications aussi variées que la dentisterie, la bijouterie, l’art ou l’automobile. Côté précision le fabricant promet une épaisseur minimale de couche de l’ordre de 25 microns. Toujours sur le papier l’imprimante serait également 8 fois plus rapide que le SLA soir jusqu’à 36 mm/h, mais aussi 9 fois plus précise.

« Zortrax Inkspire maintient une vitesse de fonctionnement et une précision élevées, quelle que soit l’espace de travail utilisé. Avec une imprimante fabriquant de 50 à 80 pièces en 1h 30 min, 30 imprimantes travaillant ensemble peuvent offrir une production mensuelle d’environ 360 000 à 500 000 pièces. C’est pourquoi Zortrax Inkspire peut fonctionner comme une unité de production de base dans des fermes d’impression 3D facilement évolutives capables de fabriquer des séries courtes. »

Une imprimante 3D LCD à 2699 $

imprimante 3D Inkspire de Zortrax

Côté matériaux, si l’imprimante fonctionne avec sa résine dédiée Zortrax Resin Basic, elle accepte la plupart des résines du marché, à condition qu’elles puissent être durcies par la lumière avec une longueur d’onde de 405 nm.

Le post-traitement est assuré par un nettoyeur ultrasons « Zortrax Ultrasonic Cleaner » destiné au nettoyage et à la finition de vos impressions 3D. L’appareil utilise des ondes sonores à haute fréquence qui se propagent dans l’eau pour nettoyer automatiquement les pièces. Il suffit de remplir le récipient avec de l’eau, de mettre l’impression et de l’allumer. Le processus de nettoyage prend environ 20 min.

Zortrax Inkspire sera commercialisée dès cet automne au prix de 2699 $. Plus d’information sur le site de Zortrax ici.

nettoyeur Zortrax par ultrasons

Nettoyeur Zortrax Ultrasonic Cleaner