Ion Core reçoit 10 millions $ d’investissement

le fabricant de la zinter pro reçoit des millions de dollars

Le fabricant britannique Ion Core à l’origine de l’imprimante 3D Zinter Pro, semble avoir trouvé les moyens de concurrencer sérieusement Makerbot et 3D Systems. En effet ce dernier a réussi à obtenir un financement de 10 millions de dollars de la part des gestionnaires du hedge fund Jonathan Bailey et BJ Eastwood. Une bonne nouvelle pour la société qui n’a jamais caché ses ambitions, à savoir étendre ses activités au marché européen et américain. Un apport financier conséquent avant tout destiné à développer le département design et R&D du fabriquant anglais.

«Cet investissement va nous permettre vraiment de repousser les limites de l’impression 3D et prendre de l’avance sur nos principaux concurrents », a déclaré Richard Dinan l’un des co-fondateurs de la société. Nous avons déjà quelques produits étonnants qui vont sortir cette année qui vont totalement changer la façon dont les gens peuvent concevoir et fabriquer chez eux « .

L’entreprise compte beaucoup sur son modèle Zinter Pro lancé en janvier 2014, pour marcher sur les plates bandes des deux géants américains. Malgré le prix élevé de l’imprimante vendu à 2969 € contre 2119 € par exemple pour la Replicator 5ème génération de Makerbot, les investisseurs Jonathan Bailey et BJ Eastwood pensent qu’il s’agit actuellement (dans sa catégorie) du meilleur modèle du marché. « Je crois que les produits de Ion Core et plus particulièrement l’imprimante de bureau Zinter PRO, sont aujourd’hui les meilleurs du marché», affirmait Bailey. « Après avoir examiné les offres de nos principaux concurrents pour les années à venir, il clair pour moi que nous continueront à produire les meilleurs produits. »

La société ambitionne de produire jusqu’à 1000 imprimantes par mois, et de les rendre accessibles dans une dizaine de langues afin de s’adresser à un très large public… Toujours dans le but de démocratiser l’impression 3D, l’entreprise a également signé un partenariat avec STEM Education, une organisation dépendant du gouvernement britannique, afin de mettre en place un programme de financement. Un appel au don va bientôt être mis en place sur leur site afin d’offrir des Zinter Pro aux écoles.

Comme la plupart des modèles de bureau, la Zinter Pro est de type FDM. Equipée de deux têtes d’extrusion de 0,04 mm et d’un volume de fabrication de 20x20x20 cm, celle-ci peut imprimer à partir d’ABS, PLA, PVA, Nylon et PC. Sa résolution de 100 microns et sa vitesse d’impression de 30 mm/s maximum restent fidèles aux caractéristiques de sa grande sœur, la Zinter Home. Des chiffres qui n’ont rien d’extraordinaires et qui restent dans la moyenne du marché, mais qui permet à la société de partir sur de bonnes bases. Et avec cet investissement à 8 chiffres, les prochains modèles sont à surveiller… En septembre prochain Ion Core entrera dans l’histoire grâce la diffusion en Angleterre du premier spot publicitaire dédié à une imprimante 3D :