Le français Z3DLAB s’associe au coréen InssTek !

Z3DLAB InssTek

A l’occasion de la French Tech Day Corée/Japon, Z3DLAB, spécialiste français des matériaux pour la fabrication additive métallique et le sud coréen InssTek Korea, leader de la technologie Direct Métal Outillage (DMT), ont signé un accord pour le déploiement de matériaux avancés pour la réparation des pièces dans l’avionique et la fabrication d’implants médicaux de pointe. Le partenariat vise à déployer les poudres brevetées ZTi-Powder® et ZTi-Med® développées par Z3DLAB sur la ligne de produit InssTek.

Dévoilé en septembre 2015, ZTi-Powder® est à ce jour le matériau le plus dur au monde pour la fabrication additive laser. Ce composé Titane/Zircone (une céramique technique), allie à la fois la dureté de la Zircone et la malléabilité du Titane. 100 % inerte et 50 % plus résistant que le titane, ce nouveau matériau est aussi capable de supporter des températures au-delà des 1000°C. Avec InssTek, Z3DLAB continue le déploiement de Zti-Powder® pour la technologie DMT afin d’aboutir à une situation de réparation plus avancée notamment dans le domaine de l’aéronautique, que ce que l’on obtient avec du TA6V (poudre de titane) habituel en augmentant jusqu’à 30% la vie des pièces de rechange.

« Rendre possible la réparation des petites et des grandes pièces et augmenter leur durée de vie »

En juin 2015, le constructeur InssTek avait réparé avec succès des avions de chasse de l’armée sud-coréenne grâce sa technologie d’impression 3D DMT. La réparation qui portait sur des anneaux de turbine usés, avait permis de réduire considérablement les coûts par apport aux techniques traditionnelles. « Rendre possible la réparation des petites et des grandes pièces et augmenter leur durée de vie est un énorme atout financier. En effet, l’immobilisation des avions au sol est un des éléments clés en termes de coût dans la chaîne d’approvisionnement. » Déclare Z3DLAB dans son communiqué.

Insstek medical

« un composite qui lui, au lieu d’être très dur va être très souple »

Annoncé en début d’année, ZTi-Med® est un autre matériau né de la fusion réussie de Titane et de céramique. « …on a aussi une nouvelle matière basée sur le même principe que la première, sauf que ce n’est pas du titane avec de l’aluminium et de la céramique. Non, c’est juste du titane et la céramique n’est pas une céramique dure, c’est une céramique normale. Elle n’est pas étrillée et donc on a un composite qui lui, au lieu d’être très dur va être très souple. Là, ça n’intéresse pas l’industriel d’avoir quelque chose de souple. Par contre le médical oui, parce que c’est ce que l’on recherche dans le médical. » A déclaré Jean-Jacques Fouchet, cofondateur et vice-président de la société Z3DLAB dans une interview. « Ce que l’on veut résoudre (dans le médical), c’est ce qui s’appelle le «stress-shielding». C’est-à-dire que les implants sont tellement durs que les cellules autour des implants finissent par mourir, ce qui crée des micromouvements au niveau des implants et ce qui explique que l’on ait besoin de changer les implants au bout de dix ou quinze ans. »

MX-1000

Avec ses imprimantes 3D métal, InssTek est capable de produire des revêtements métalliques de surface pour implants orthopédiques. Ces derniers permettent d’obtenir un réseau de pores interconnectés tridimensionnel dans l’ensemble de l’épaisseur du revêtement, ce qui contribue à favoriser la croissance du tissu osseux et à assurer une stabilité à long terme de l’implant.

« Le TA6V utilisé depuis 60 ans pour la fabrication d’implants a quelques inconvénients de toxicité (Il contient 6% d’Aluminium et 4% de Vanadium qui sont tous les deux toxiques pour les humains) et le problème du stress shielding et pourtant le TA6V, en comparaison à d’autres métaux, est le métal qui possède le module d’élasticité (module de Young, mesuré en GPa) le plus proche de l’os, bien qu’on en soit bien éloigné (TA6V 115 GPa et – 25 GPa, pour l’os cortical – le plus dur). Le Ratio risques/bénéfices va certainement changer avec les nouveaux matériaux comme ZTi-Med®. » Explique Z3DLAB dans son communiqué.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn