Xact Metal démocratise l’impression 3D métal pour les entreprises

imprimante 3D XM200

Jeune pousse américaine basée en Pennsylvanie, Xact Metal a annoncé le lancement de sa XM200, une imprimante 3D métal industrielle à bas prix. Née de l’ambition d’un jeune étudiant dénommé Matt Woods déterminé à rendre cette technologie plus abordable pour les entreprises, la start-up est parvenue à fabriquer une machine à 120 000 $, là où les solutions actuelles dépassent aisément les 300 000 $. « Mon rêve est de créer des choses qui n’existent pas encore, d’innover et d’avoir les outils nécessaires pour faire cela, » a déclaré Matt Woods. « Et cette technologie, à son tour, donnera cette expérience à plus de personnes. »

Annoncée pour la rentrée, la XM200 qui cible principalement les PME, les laboratoires de recherche et les universités, exploite une technologie à fusion laser sur lit de poudre. En instance de brevet, elle se distingue par son laser projeté directement sur la poudre, là où nombre de ses concurrentes utilisent un miroir pour rediriger le faisceau. Ce système qui permet de maintenir un rayon toujours orthogonal, assure ainsi une fusion uniforme sur toute la surface d’impression. D’une puissance de 250 W, ce laser capable d’imprimer jusqu’à 20 microns d’épaisseur de couche, atteint la vitesse de 1,5 m/s.

« La XM200 est conçu pour répondre aux besoins des clients »

Particulièrement compacte (610 x 610 x 1295 mm), la XM200 qui dispose d’un volume de construction de 127 x 127 x 125 mm, permet d’imprimer de nombreux métaux parmi lesquels l’Inconel 718, le Titanium 6Al 4V, l’Aluminum Si10Mg, et le Maraging Steel.

« La XM200 est conçue pour répondre aux besoins des clients, » explique Matt Woods. « Le grand volume de construction offre une grande flexibilité pour imprimer une variété de pièces. Le système est hautement accessible et facile à utiliser et son architecture logicielle moderne est rationalisée, intuitive et favorise les flux de travail visuels. Et avec une empreinte compacte, le XM200 permet aux clients de mettre un ou plusieurs systèmes dans leurs domaines de travail.

L’arrivée d’Xact Metal illustre l’accélération et la démocratisation de la fabrication additive métallique depuis 1 an. Ces derniers mois, de nouveaux acteurs ont dévoilé leurs solutions à bas coût, à l’image de Markforged et sa Metal X ou de Desktop Metal et son système DM Studio.

Matt Woods