Airwolf 3D lance une nouvelle solution adhésive pour le polypropylène !

solution anti warping pour le polypropylène

Fort de sa résistance à l’abrasion et sa capacité à absorber les chocs, le polypropylène (PP) est un thermosplastique particulièrement prisé dans l’automobile notamment pour la fabrication de pièces d’emboîtement : ceinture de sécurité, parc-choc charnière, bouchon… Malgré ses qualités de résistance, ce matériau reste peu compatible avec l’impression 3D, car particulièrement sujet au phénomène de warping (déformation et décollement de la pièce).

Alors que certains fabricants avaient imaginé des alternatives en développant des simili-polypropylènes, l’américain Aiwolf 3D a mis a point une nouvelle solution adhésive. Dénommé Wolfbite Ultra, ce produit anti-warping permet de résoudre les problèmes de décollement et de déformation rencontrés avec ce matériau, en faisant parfaitement adhérer les pièces au plateau.

« une technologie qui répondra aux demandes croissantes de l’automobile, de l’ingénierie et de l’industrie manufacturière »

Avec sa nouvelle solution, le fabricant américain entend également répondre aux attentes des clients de son AXIOM 20, une imprimante 3D industrielle compatible avec un large éventail de matériaux dont le polypropylène industriel. « Lorsque les clients rencontrent un problème, il nous donne l’occasion de concevoir une solution innovante pour eux. Nous avons développé Wolfbite ULTRA, avec la nouvelle imprimante AXIOM 20, en réponse à de nombreux clients de l’automobile nous demandant de les aider à imprimer 3D en polypropylène. Il est excitant d’être à l’avant-garde d’une technologie qui répondra aux demandes croissantes de l’automobile, de l’ingénierie et de l’industrie manufacturière, comme de plus en plus de professionnels adoptent l’impression 3D dans le cadre de leur flux de travail », a déclaré Airwolf co-fondateur 3D et Designer principal Erick Wolf.

Développé en collaboration avec le chimiste et spécialiste des polymères d’impression 3D, le professeur Miodrag Micic, Wolfbite Ultra vient s’ajouter aux 4 autres solutions adhésives d’Airwolf 3D : Wolfbite NITRO pour le nylon, Wolfbite pour les filaments de type ABS, PETG, TPU, et TPE, Wolfbite Nano et Wolfbite Mega pour le polycarbonate et le PC. Vendu en flacon de 50 et 100 ml, soit environ 50 à 100 impressions, Wolfbite Ultra est d’ores et déjà disponible sur le site du fabricant pour 19,95 $. Wolfbite Ultra fonctionne avec tous les types de lits chauffants, pourvu qu’ils soient en verre.

« Le polypropylène est une macromolécule d’hydrocarbure complètement saturée, est extrêmement difficile à lier et est pratiquement non réactif à quoi que ce soit. Le nouveau Wolfbite ULTRA est la première solution au monde à offrir une adhérence efficace et réversible entre le matériau hydrophile du lit d’impression, comme le verre ou le verre de borosilicate et les pièces de polypropylène. En outre, Wolfbite ULTRA est une solution aqueuse «verte» sans danger pour l’environnement. » explique Airwolf.

« Pour la première fois, un utilisateur peut prototyper rapidement une pièce à partir du même matériau utilisé pour le produit final »

« De nombreux prototypes sont actuellement imprimés en ABS ou PLA et sont ensuite utilisés pour la fabrication de moules de polypropylène. Pour la première fois, un utilisateur peut prototyper rapidement une pièce à partir du même matériau utilisé pour le produit final et avoir la capacité de tester ses propriétés exactes avant de passer à la production finale en masse. Le polypropylène est une résine cliniquement inerte qui permettra d’étendre l’utilisation efficace des imprimantes 3D, en particulier pour les dispositifs médicaux, les technologies de procédés, l’automobile et le stockage de produits chimiques », a déclaré le professeur Micic.