Première mondiale ! Dubaï va construire les premiers bureaux imprimés en 3D

Dubaï veut construire des bureaux par impression 3d

Dans un communiqué publié hier, Dubaï a annoncé la construction des premiers bureaux imprimés en 3D entièrement fonctionnels. Dévoilés aujourd’hui, les plans illustrent un bâtiment au design ultra moderne composé de plusieurs blocs. Cette construction tout à fait novatrice sera installée à proximité du Musée du futur, un espace culturel qui ouvrira ses portes en 2017 destiné à exposer les objets et les designs du futur, mais aussi un centre de recherches qui accueillera plusieurs laboratoires d’innovation. Destiné à devenir le siège principal du musée, ce bâtiment imprimé en 3D de 185 m2, outre le fait d’accueillir le personnel comportera également une salle d’exposition dédiée à l’impression 3D ainsi qu’un espace de fabrication numérique.

« Ce bâtiment sera un témoignage attestant de l’efficacité et de la créativité de la technologie d’impression en 3D… »

« Ce bâtiment sera un témoignage attestant de l’efficacité et de la créativité de la technologie d’impression en 3D, qui selon nous jouera un rôle majeur dans les secteurs de la construction, en remodelage et design. Nous souhaitons profiter de cette croissance pour devenir une plaque tournante de l’innovation et de l’impression 3D. Ceci est la première étape d’une nombreuse série à venir », a déclaré son excellence Mohammed Al Gergawi, ministre des Affaires du gouvernement et président du Comité d’innovation nationale de l’ÉAU (Émirats Arabes Unis).

Musée du futur

bureau3d

Sans réelle surprise, l’architecte de ce projet d’envergure n’est autre que Winsun Globale et sa joint-venture Winsun, société chinoise qui s’illustre depuis plus d’un an à travers ses maisons et ses immeubles en 3D. Fort de ses derniers tests grandeur nature, sa technologie est désormais suffisamment mature pour imprimer de vrais bâtiments fonctionnels. A l’instar des dernières réalisations de Winsun, les éléments seront imprimés couche par couche (jusqu’à 6 m de hauteur) à l’extérieur du site puis assemblés sur place en quelques semaines.

Selon les calculs de Winsun, l’impression 3D permettrait de réduire jusqu’à 60% les déchets de construction, de 50 à 80% les coûts de travail de 50 à 70% de délai de construction. Si aucun chiffre n’a filtré sur le coût d’une telle opération, on sait que les bureaux verront le jour en 2017, année d’ouverture du musée.