Une fonderie indienne investit dans la plus grande imprimante 3D industrielle de Voxeljet

imprimante 3D VX4000

Spécialiste de l’impression 3D XXL, le fabricant allemand VoxelJet conforte sa présence en Inde avec la livraison de sa plus grande imprimante 3D industrielle, le modèle VX4000. La machine équipe désormais l’usine de Peekay Steel Castings Pvt Ltd, une fonderie indienne qui fabrique et fournit des pièces moulées en acier. Grâce à son gigantesque volume de fabrication de 4000 x 2000 x 1000 mm, probablement le plus important au monde pour un système de fabrication additive à poudre, la fonderie sera en mesure de mener beaucoup plus rapidement et à moindre coût des projets techniquement exigeants et de capter de nouveaux marchés.

Dotée de dimensions impressionnantes (19000 x 9300 x 4300 mm), la VX4000 se destine principalement à l’industrie de la fonderie pour la fabrication de grands moules de sable ou de plusieurs petits moules en une seule fois. La flexibilité offerte par cette gigantesque plateforme permet des délais de livraison plus rapides et de réduire les coûts de production. Par ce procédé il est possible de réaliser principalement des noyaux qui sont insérés dans des moules réalisés par la fonderie, ou des moules et noyaux dans lesquels est coulé un alliage élaboré. Dans une interview donné à Primante 3D, la fonderie Boutté, propriétaire d’une VX1000, estimait à 3 semaines la réduction du délai requis en temps normal pour la réalisation de prototypes turbos automobiles.

« Nous voulons offrir à nos clients une solution de bout en bout et nous positionner en tant que fournisseur de composants prêts à installer de haute qualité en un temps record. Avec le VX4000, nous sommes en mesure d’augmenter la flexibilité de notre production afin de pouvoir réagir rapidement, même à des projets complexes. L’impression 3D nous donne un avantage concurrentiel unique, en particulier lorsqu’il s’agit d’étendre nos domaines d’activité. Depuis le début, nous avons souligné l’importance de la co-ingénierie avec nos clients, dont la plupart sont des sociétés du Fortune 500, pour optimiser et personnaliser la conception du produit, pour offrir de meilleures fonctionnalités et un avantage concurrentiel clair. Un centre de conception spécialisé aligné sur le VX4000 aidera à ajouter de la valeur pour nos clients », commente KE Shanavaz, Jt. Directeur général, Peekay Steel Castings (P) Ltd.

imprimante 3D VX4000 de VoxelJet

La VX4000 fonctionne selon une technologie dénommée Phenolic Direct Binding, qui repose sur un procédé par liage de poudre consistant à agglomérer des poudres de sable via de minuscules gouttes de liant à base de phénol. Une fine couche de poudre de sable est étalée sur un plaque chauffante, après quoi une tête à jet d’encre vient ensuite déposer des gouttelettes de résine sur les zones à imprimer. Ces dernières sont ensuite exposées à une lumière infrarouge qui provoque le frittage de la poudre.

La technologie PDB fonctionne avec différentes finesses de sable de silice (GS 14, GS 19 et GS 25, avec une granulométrie de 140 µm, 190 µm et 250 µm respectivement) ainsi que des Cerabeads et des alumines. Grâce à l’utilisation de sables bruts non imprégnés, le taux de recyclage des sables atteint les 100%. Les moules imprimés selon ce procédé présentent en outre des propriétés mécaniques supérieures à celles obtenues par FDB (Furan Direct Binding). VoxelJet parle d’une résistance à la flexion jusqu’à 500 N/cm³ ajustables par le taux de liant. L’autre avantage des résines phénoliques par apport aux liants furaniques, c’est un état de surface plus fin, ainsi que des épaisseurs de paroi et des émissions de gaz réduites.

En décembre dernier, VoxeJet enrichissait sa technologie d’un nouveau procédé appelé « impression 3D en niveaux de gris » permettant de créer des pièces avec des propriétés de matériaux différentes, influant par exemple sur la résistance mécanique, l’élasticité ou encore la densité.

L’investissement à 7 chiffres de Peekay Steel Castings a également pour objectif de soutenir l’industrie de la fonderie en Inde en lui donnant accès à une technologie de pointe. À plus long terme, l’entreprise indienne prévoit de créer un pôle de formation pour les établissements d’enseignement. À l’instar de nombreux secteurs historiques, comme le BTP, la fonderie souffre d’une image surannée. L’impression 3D comme la robotisation, font partie des solutions envisagées pour valoriser le métier, le rendre plus attractif et moins pénible auprès de la nouvelle génération.

équipe de Peekay Steel Castings

Rudolf Franz, COO & CFO de voxeljet AG, avec l’équipe de Peekay Steel Castings.