Stream 20 : une imprimante 3D de bureau Made in France !

stream 20

C’est un constat malheureusement sans appel, la France n’est pas un acteur majeur de l’impression 3D personnelle. Les plus gros fabricants sont en effet aujourd’hui américains et chinois. Loin devant sur ce marché, l’indétrônable Markerbot, loin derrière les européens… Si certains s’inquiètent de la place de la France et de son manque d’ambitions, quelques constructeurs français commencent néanmoins à pointer le bout de leur extrudeur. En dehors des quelques modèles open-source (Dom, Foldarap, Tobeca…), de jeunes pousses se sont lancées dans l’aventure malgré les obstacles et les contraintes du Made In France… Gemea est l’une d’entre-elles, une société niçoise à l’origine d’une certaine Stream 20, une imprimante 3D personnelle haute en couleur prête à porter haut l’étendard tricolore. Toujours soucieux de promouvoir le savoir faire à la française, Primante 3D est allé à la rencontre de son co-fondateur Gérard Luppino.

« …nous nous sommes très vite aperçus que le marché français dans ce domaine était quasi inexistant et totalement dominé par les américains. »

imprimante 3d française stream 20

Gérard Luppino

Gérard Luppino bonjour, pourriez-vous vous présenter et définir votre fonction chez Volumic 3D ?

Bonjour, je suis né en 1973 à Nice et je suis passionné par l’informatique et les technologies depuis mon enfance. Je n’ai jamais cessé de m’intéresser à ces secteurs et d’approfondir mes connaissances dans les domaines du développement logiciel, de la mécanique et de l’électronique. J’ai créé la marque Volumic avec mon associé en 2013 afin de fabriquer une imprimante 3D répondant à nos souhaits dans ce domaine. Je m’occupe en outre de toute la partie technique, conception et fabrication des imprimantes 3D Volumic.

Comment est née cette entreprise ?  Pourquoi s’être tourné vers l’impression 3D ?

Je viens de l’univers du développement informatique et de la visualisation 3D que je pratique depuis plus de 20 ans. J’ai créé en 2004 avec mon associé Stéphane Malaussena la société Gemea Interactive qui est spécialisée dans la visualisation 3D pour l’architecture et le prototypage, ainsi que dans le développement web/App. La technologie émergente de l’impression additive nous a donc tout de suite passionné car elle s’inscrit comme le prolongement naturel de la visualisation 3D : on peut ainsi proposer un service complet de conception/design et de prototypage de l’objet en question.

« une machine 100% française, conçue et fabriquée sur le territoire, polyvalente, fiable et au design soigné… »

modèle made in france

Quelle a été la genèse de la Stream 20 ?

Nous avons tout d’abord fait l’acquisition de machines RepRap en kit, sur lesquelles nous avons vite atteint les limites tant au niveau qualité d’impression, que fiabilité et simplicité d’utilisation. C’est à partir de là que nous avons décidé de fabriquer notre propre machine… Et au fur et à mesure de la conception, nous nous sommes très vite aperçus que le marché français dans ce domaine était quasi inexistant et totalement dominé par les américains. Nous avons donc décidé de créer la marque Volumic afin de proposer une machine 100% française, conçue et fabriquée sur le territoire, polyvalente, fiable et au design soigné afin de positionner la France dans ce secteur avec un produit de qualité.

Votre imprimante est entièrement conçue et fabriquée en France. Malgré un intérêt grandissant pour le Made in France, on sait que fabriquer français à un coût…  Qu’est ce qui a motivé ce choix et quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

La motivation première était de proposer un produit français de qualité sur le marché car il n’y en avait aucun ! Nous n’allions pas encore une fois laisser le marché aux « autres »… Les difficultés, comme vous pouvez l’imaginer, ont été principalement le coût de fabrication des pièces, pour lequel nous devons nous battre tous les jours, mais nous tenons à garder cette production en France, qui plus est à Nice, afin de créer de réels emplois, et de garder et positionner sur le marché un produit Français.

appareil niçois

A qui s’adresse la Stream 20 et quelles sont les caractéristiques de cette machine ?

La Stream 20 a été conçue pour être simple d’utilisation et robuste avec un châssis entièrement en aluminium de qualité aéronautique. Elle a également été conçue avec un souci de maîtrise des coûts de maintenance : la quasi-totalité des pièces plastiques qui la compose sont imprimées et donc reproductibles par l’utilisateur lui-même. C’est la machine idéale pour le prototypage rapide de pièces jusqu’à 20cm x 20cm x 24cm (9600cm3). Nous avons aussi apporté un soin particulier à l’esthétique de l’imprimante : son design et ses couleurs vives permettent de l’intégrer à tout type d’environnement. En ce qui concerne les caractéristiques techniques, la Stream20 n’a rien à envier aux concurrentes et se positionne même en haut du tableau de par sa précision d’impression, son coût compétitif et la diversité des matériaux acceptés (plastiques, caoutchoucs, bois, pierre, métaux, carbone etc.). Elle peut être contrôlée de manière autonome à l’aide de son écran digital ou par un ordinateur avec sa suite logicielle fournie et entièrement préconfiguré et en français. Les domaines d’application de la Stream20 sont très larges : prototypage rapide, objets décoratifs, jeux et jouets, bijoux fantaisies, maquettes, pièces mécaniques, pièces de remplacements, etc. Nos machines s’adressent principalement aux écoles, TPE et PME, designers, artistes, architectes, modélistes…

Quelles sont vos ambitions avec ce modèle ?

Notre ambition principale avec la Stream20 est de proposer un produit de qualité fabriqué entièrement à la main, et non pas du premier prix, et de positionner Volumic sur le marché afin de donner à l’hexagone une réelle visibilité dans ce secteur. D’autres modèles sont en préparation avec des volumes d’impression plus importants et du multi-extrudeur afin de répondre à toutes les attentes.

Comment voyez-vous évoluer le marché de l’impression 3D personnelle dans les prochaines années ?

Nous sommes persuadés que l’impression 3D va avoir d’énormes répercussions sur nos habitudes de consommation, sur l’industrie comme sur le petit commerce. L’avènement de l’impression 3D, c’est la fin de la standardisation. Demain, n’importe quel objet pourra être personnalisé sans engendrer de coût excessif, ce qui est impossible dans l’industrie actuelle. Le droguiste du coin n’aura plus de stock, mais seulement une ou deux imprimantes 3D et un catalogue numérique de toutes les pièces vendues. Moins de commandes et d’imports de l’étranger, plus de travail local, la révolution est en marche …

  • La Stream 20 proposée à 2640 € TTC est également disponible dans sa version Pro (meilleure résolution, plus gros volume d’impression…) pour 3420 € TTC. L’imprimante est disponible sur le site du fabricant et sur plusieurs points de vente. Merci à Gérard pour sa participation à cette interview.

Articles relatifs aux imprimantes 3D françaises

Un entreprise a testé l’impression 3D Made In france
Une imprimante 3D française à 400 €
2M€ pour le fabricant français Zeepro !