Rebento Duffel – le sac de sport imprimé en 3D

le nouveau sac de sport de nike

Fort de ses Nike Vapor Carbon 2014, l’une des premières chaussures de course conçues par impression 3D, Nike récidive aujourd’hui avec « Rebento Duffel » (jaillir en portugais), premier sac de sport au monde imprimé en 3D. Sans cesse à l’avant-garde et à l’affut des nouvelles technologies, Nike a combiné la « techno star » du moment à l’évènement sportif le plus populaire de la planète : la coupe de monde de football. Si le design du sac peut sembler familier, c’est que les designers de Nike se sont inspirés de leurs chaussures Magista et Mercurial. Conçu par impression 3D SLS (frittage laser) sur une poudre de nylon, la fabrication du Rebento n’a nécessité l’utilisation d’aucune colle ou adhésif. L’impression 3D a permis de créer cette armure entrelacée en relief et d’obtenir quelque chose de léger et de très résistant.

Si vous aussi êtes tombés sous le charme de ce sac « i-tech de luxe », ne le cherchez pas. Le Rebento Duffel n’a été produit qu’à 3 exemplaires et ses heureux bénéficiaires sont trois footballeurs de renom sélectionnés pour la coupe du monde du brésil : Neymar, Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo.

Martin Lotti, directeur de la création pour Nike Football a commenté : « Nous voulions créer quelque chose de vraiment spécial pour les plus grands joueurs de football. Nous l’avons fait en utilisant une des technologies les plus avant-gardistes : l’impression 3D ; pour faire un sac qui ne ressemble à rien d’autre »

Pour apporter une touche d’élégance et de raffinement, une plaque d’or gravée au nom du joueur a été rajoutée à l’extrémité de chaque fermeture.

Dans sa lancée, Nike en a également profité pour concevoir des protège-tibias, en utilisant l’impression 3D cette fois-ci pour la partie prototypage. Baptisés Mercurial FlyLite, ces derniers disposent d’une armature plus flexible s’ajustant parfaitement au tibia du joueur. Très légère, la structure interne en forme de nid d’abeille permet d’absorber et de disperser l’impact tout en permettant une circulation d’air. Ces protège-tibias seront disponibles dès le 1 juillet pour 45 €.

Nike semble donc avoir définitivement adopté l’impression 3D dans son processus créatif et sa stratégie marketing. Une technologie qu’elle s’est appropriée plus rapidement que ses concurrents avec des résultats bluffants. Quand on vous disais qu’ils avaient plus d’un tour dans leur sac…