Opel utilise l’impression 3D pour son Adam !

opel imprime en 3d

Principalement utilisée pour la fabrication de prototypes ou de pièces d’assemblage, l’impression 3d s’impose de plus en plus dans le secteur de l’automobile. Signe fort de cette tendance, depuis maintenant 1 an Opel fait appel à ce procédé pour concevoir certains de ses outils comme les gabarits de montage, pour son Adam et son Adam Rocks. Il s’agit de cadres en plastique rigide qui servent de guides pour placer différents éléments tels que le logo de la marque sur la vitre de la voiture ou pour fixer les pare brise. Au total une quarantaine d’outils ont ainsi été imprimés en 3d sur la ligne d’assemblage d’Eisenach, certains permettant également de fixer les plaques de chrome dans les ouvertures de porte ou pour monter le toit de la voiture.

L’impression 3D permet une plus grande réactivité avec des pièces produites plus vite, personnalisables et à moindre coût, soit un coût de production réduit à 90%, des pièces produites en 8 heures et jusqu’à 70% plus légères.

« Le processus d’impression 3D nous permet de produire toutes les formes imaginables »

« Celle technologie nous permet de nous adapter rapidement. Si quelque chose change sur le véhicule, nous pouvons facilement modifier l’outil en quelques clics. » Explique Sascha Holls ingénieur chez Opel. « Le processus d’impression 3D nous permet de produire toutes les formes imaginables. Contrairement aux techniques de fabrication classiques, nous n’avons plus de limites. »

L’Adam et l’Adam Rocks sont donc les premiers véhicules conçus avec des outils d’assemblages imprimés en 3d. Une tendance qui se poursuit actuellement avec la Corsa et l’Insignia, et prochainement pour le montage de la Cascada, l’Opel Vivaro et de la Mokka.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn