Mattel lance une imprimante 3D à 299 $ pour les enfants

imprimante 3d mattel

En avril 2015, le géant mondial du jouet Mattel annonçait la signature d’un accord avec Autodesk visant à proposer aux enfants des outils de création 3D. Une initiative s’inscrivant dans la démarche « makers », pour encourager la créativité des enfants en leur proposant des applications de conception et une imprimante 3D pour créer leurs propres jouets. Le week-end dernier à l’occasion du New York Toy Fair, Mattel a dévoilé Thingmaker, une imprimante 3D de bureau à moins de 300 dollars spécialement conçue pour le jeune public.

Introduit en 1963, ThingMaker était à l’origine un dispositif qui permettait aux enfants de reproduire des insectes ( d’où son nom plus tard de Creepy Crawlers : chenilles rampantes), en versant une résine liquide dans des moules métalliques, qui était ensuite cuite au four. Un procédé par conséquent dangereux qui provoquait fréquemment des accidents de brûlures.

Avec cette imprimante 3D, Mattel conserve donc sa philosophie DIY (faire soi même), tout en offrant plus de sécurité à ses jeunes utilisateurs. Conçue pour des enfants de 13 ans et plus, ThingMaker est une machine cloisonnée dont la porte se verrouille automatiquement dès que l’impression est lancée. Une fois l’impression terminée la buse chauffée se rétracte dans une cavité afin d’éviter tout risque de brûlures. Ne disposant pas de plateau chauffant, l’imprimante 3D n’est compatible qu’avec les filaments de type PLA.

« des applications d’impression 3D pour débloquer la créativité dans le monde entier »

Côté conception, l’utilisateur aura accès à un vaste catalogue de modèles 3D (personnages, créatures, accessoires…), via une application iOS et Android baptisée ThingMaker Design. Il pourra imprimer les fichiers 3D tels quels, les personnaliser ou bien créer ses propres modèles. L’application a été conçue pour être compatible avec les autres imprimantes 3D du marché. « Autodesk s’engage à fournir des solutions puissantes, des outils de conception faciles à utiliser 3D et des applications d’impression 3D pour débloquer la créativité dans le monde entier. » a déclaré Samir Hanna, vice-président et directeur général, de la consommation et de l’impression en 3D chez Autodesk.

« Ce partenariat avec une marque aussi emblématique que Mattel nous donne l’occasion de démontrer comment Spark, notre plate-forme ouverte d’impression 3D, peut aider à créer des expériences étonnantes qui font le lien entre le monde numérique et physique et repoussent les limites de la créativité à travers le jeu. »

Bien que les célèbres Barbies et Hot Wheels de Mattel n’aient pas encore intégré l’écosystème ThingMaker, le géant américain ne ferme pas la porte à cette possibilité. « Evidemment, nous avons un bon nombre de marques emblématiques dans notre portefeuille, ainsi qu’un accès à plusieurs marques partenaires. Vous pouvez imaginer que cela fait partie de notre stratégie à long terme… » A déclaré Aslan Appleman, directeur principal de Mattel, dans une interview à USA Today.

  • La ThingMaker sera disponible cet automne pour 299 $, avec des précommandes qui ouvriront dès lundi prochain sur Amazon. L’application ThingMaker Design est téléchargeable gratuitement ici.

Poursuivre la lecture

Hasbro transforme l’iPhone en scanner 3D pour enfants