AquaSys180 : un nouveau matériau de support soluble pour les filaments d’impression 3D haute performance

Turbine imprimée en 3D avec des supports solubles AquaSys 180

Turbine imprimée en 3D avec des supports solubles AquaSys 180. (crédits photos Infinite Material Solutions)

Infinite Material Solutions, un fournisseur américain spécialisé dans les matériau d’impression 3D, a récemment lancé un nouveau matériau de support soluble pour les filaments haute performance. Caractérisé par une excellente stabilité thermique, ce matériau appelé AquaSys 180 tire son nom de sa capacité à résister à des températures de chambre jusqu’à 180 ° C.

Les utilisateurs de thermoplastiques hautes performances tels que le PEEK, le PEKK, le PEI et le PPSU, qui nécessitent souvent des températures de buse supérieures à 300 ° C, pourront ainsi créer des pièces encore plus complexes, en s’affranchissant des contraintes de coût et de temps du post-traitement. Il leur suffira simplement d’immerger la pièce dans un bain de chaude pour dissoudre rapidement les supports sans laisser de résidus.

À titre de comparaison, le PVA qui est probablement matériau de support soluble les plus populaires, possède une température de transition vitreuse (là où le matériau commence à ramollir) de 85 °C. Si cela convient pour l’ABS, pour des matériaux plus techniques comme le PEEK où les chambres chauffées atteignent entre 100 et 120 °C, le PVA n’a plus la rigidité nécessaire pour soutenir la pièce. C’est pourquoi le plus souvent les utilisateurs utilisent simplement du PEEK, avec tous les inconvénients que cela comporte. Non seulement c’est un matériau très cher (environ 400 € les 500 g), mais il est difficile à enlever, ce qui peut laisser des traces au moment du retrait.

« Pour qu’un matériau de support soit considéré comme performant, nous devions aborder la stabilité thermique à des températures élevées »

filament de support soluble AquaSys 180

En plus de réduire considérablement le temps de finition des pièces imprimée, AquaSys 180 aurait la capacité de se dissoudre six fois plus rapidement que le PVA. Cela signifie qu’aucun solvant n’est nécessaire. Si certaines données de test ne sont pas encore disponibles, on sait en revanche que sa formulation brevetée comprend une base polymère, un disaccharide compatible (tréhalose) et un additif de renforcement.

« Nous connaissons les défis liés au développement d’un matériau comme celui-ci, car nous le recherchons depuis de nombreuses années à la demande des leaders de l’industrie », a déclaré la société. « Pour qu’un matériau de support soit considéré comme performant, nous devions aborder la stabilité thermique à des températures élevées, une excellente adhérence à la plupart des matériaux, une fabrication de filaments de haute qualité avec une imprimabilité fiable et cohérente et des taux de dissolution exceptionnels, tout en respectant l’environnement. conscient.« 

Au regard de ses nombreuses qualités, le filament AquaSys 180 devrait rapidement trouver sa place dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile et du médical, des marchés ou l’impression de matériaux techniques est courante pour fabriquer des pièces plus légères et complexes. Prévu pour des imprimantes 3D FDM à double extrusion, le filament de support soluble AquaSys 180 est d’ores et déjà disponible. La bobine de 500 g (1,85 mm ou 2,85 mm) est vendu au prix de 200 €.

Support de pièce imprimée en 3D avec l’AquaSys 180

Support de pièce imprimée en 3D avec l’AquaSys 180 (crédits photos Infinite Material Solutions)