Desktop Metal lance les précommandes de son imprimante 3D métal low-cost

Studio System – Ric Fulop, CEO et co-fondateur de Desktop Metal, et Brad Morris CEO de Morris Group

Desktop Metal fait incontestablement partie des start-up d’impression 3D les plus innovantes cette année. L’entreprise américaine qui dévoilait en avril dernier deux solutions d’impression 3D métal low cost, a déjà levé au total plus de 210 millions $, un record pour l’industrie de la fabrication additive métallique. Google Ventures, BMW, ou encore Techtronic Industries sont quelques-uns des investisseurs qui ont perçu le potentiel des solutions développées par la jeune pousse, qui cherche à rendre cette technologie plus accessible aux industriels.

« offrir notre technologie d’impression 3D métal à l’international et accélérer la production »

La société qui dans les semaines à venir livrera ses premiers clients aux Etats-Unis, a annoncé aujourd’hui l’ouverture des précommandes pour le reste du monde de son Studio System. Grâce à son important réseau (Canada, Mexique, France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni), composé de 66 partenaires commerciaux et revendeurs, Desktop Metal pourra assurer la distribution de son système annoncé pour mi-2018. « Nous allons commencer à offrir notre technologie d’impression 3D métal à l’international et accélérer la production pour répondre à la demande mondiale, d’abord pour notre Studio System puis pour notre Production System », a déclaré Ric Fulop, PDG et co-fondateur de Desktop Metal.

Système complet Studio System

« Studio System pour les prototypes fonctionnels et Production System pour la production en série des pièces automobiles »

BMW Group sera la première entreprise internationale à recevoir l’un des systèmes d’impression 3D de Desktop Metal. A ce titre, le géant allemand de l’automobile participera à un programme d’évaluation de sa technologie. Nombre d’industriels s’intéressent aux solutions développées par Desktop Metal. Son Studio System vise le prototypage et les besoins d’impression 3D métal à faible volume, alors que Production System permet la fabrication en grande série de pièces métalliques complexes et performantes.

« Actuellement, nous étendons encore l’utilisation de la fabrication d’additive métallique dans de multiples applications », a déclaré Jens Ertel, directeur du centre de fabrication additive de BMW Group basé à Munich. « Nous cherchons à découvrir le potentiel du Studio System pour les prototypes fonctionnels et du Production System pour le prototypage à grande vitesse et la production en série des pièces automobiles du groupe BMW. »

Disponible à partir de 49 000 $, le Studio System complet incluant l’imprimante 3D, le système de déliantage, le four, l’installation, la formation, la garantie et la maintenance sera vendu 120 000 $.