Covid-19 : Stratasys réduit de 10 % ses effectifs mondiaux

Stratasys réduit ses effectifs

Les premiers effets de la crise économique engendrée par la pandémie du coronavirus commencent à se faire ressentir dans le secteur de l’impression 3D. La mauvaise nouvelle du jour nous vient de son leader mondial Stratasys, qui a malheureusement annoncé sa décision de réduire de 10 % ses effectifs mondiaux.

Prévus pour les deuxième et troisième trimestres de cette année, les licenciements associés à d’autres mesures, devraient permettre à la société américaine d’économiser environ 30 millions de dollars en dépenses d’exploitation par an. Les indemnités de départ devraient quant à elles s’élever à environ 6 millions de dollars. L’entreprise espère ainsi surmonter une année 2020 qui s’annonce particulièrement difficile pour les expéditions d’imprimantes 3D industrielles.

« Cette réduction des effectifs est une étape difficile mais essentielle de notre processus stratégique en cours, visant à mieux positionner l’entreprise pour une croissance durable et rentable », a commenté Yoav Zeif, PDG de Stratasys. « Je voudrais exprimer ma gratitude à chacun des employés touchés par cette décision pour leur service dévoué. Les conditions actuelles rendent le marché du travail encore plus difficile, et nous avons fait de notre mieux pour offrir aux employés qui quittent le monde une séparation respectable et équitable. Cette mesure ne devrait pas affecter les progrès de nos prochains plans de lancement de produits, qui restent une priorité absolue alors que nous menons l’industrie vers de nouveaux sommets avec nos meilleures solutions de fabrication additive. »

« cette crise a contribué à faire prendre conscience que l’impression 3D devient essentielle pour accélérer le temps de mise sur le marché et de production »

imprimante 3D Polyjet à moitié prix

J55 : la dernière née de Stratasys, une machine plus petite proposée pour la moitié du prix des autres imprimantes 3D PolyJet™

Cette décision intervient quelques semaines après que Stratasys ait annoncé une baisse de ses revenus de 14,4% (de 155,3 millions de dollars à 132,9 millions de dollars) au premier trimestre 2020, principalement dû selon la société, à la crise du COVID-19. Le géant américain se dit néanmoins bien préparé et disposer d’un bilan suffisamment solide pour affronter la récession.

Le regain d’intérêt médiatique autour de l’impression 3D pendant la crise pour sa réponse rapide aux différentes situations d’urgence et sa souplesse de fabrication, laisse néanmoins entrevoir de très belles perspectives de reprise de ce marché. Un sentiment partagé par le géant américain : « Notre niveau d’engagement avec nos clients reste élevé et la demande pour nos systèmes est forte. » Déclarait à la mi mai Yoav Zeifle, le CEO de Stratasys. « Il est clair que cette crise a contribué à faire prendre conscience que l’impression 3D devient essentielle pour accélérer et améliorer la conception, accélérer le temps de mise sur le marché et de production, et créer des chaînes d’approvisionnement mondiales moins dépendantes et plus résilientes, y compris l’inventaire numérique localisé et la fabrication distribuée. »