Solvay dévoile les lauréats de son concours de fabrication additive

Des étudiants du monde entier se sont dernièrement affrontés à l’occasion d’un concours d’impression 3D organisé par le spécialiste des filaments haute performance Solvay. Mis sur pied pour démontrer la performance de ses matériaux, la Coupe de FA Solvay consistait à réaliser des formes imprimées en 3D à l’aide de filaments PPSU Radel®.

Les lauréats ont été sélectionnés parmi 35 équipes d’étudiants issues de 32 universités réparties sur trois continents. Chaque équipe s’est vu remettre une bobine de filaments FA de polyphénylsulfone (PPSU) Radel® avec pour mission de reproduire une barre de traction ASTM D638 Type V dans l’axe Z ainsi qu’un tube sous pression ondulé, forme difficile à mouler par injection.

Les critères essentiels à respecter étaient : précision dimensionnelle extrême, performances mécaniques dont tests d’éclatement sous pression, et translucidité. Le jury a en outre évalué la créativité des méthodes d’impression 3D.

Le grand vainqueur, récompensé pour leur optimisation poussée de tous les aspects du procédé d’impression et de l’équipement, a été l’équipe Gekko Performance de l’Université technique de Munich (Allemagne). Cette équipe a décroché le premier prix pour sa capacité à obtenir une résistance de 100% dans l’axe Z avec la barre de traction Type V et pour son tube ondulé ayant montré sa précision dimensionnelle globale, son homogénéité de surface et ses remarquables performances mécaniques en supportant un test d’éclatement sous pression de 1400 psi (96,5 bar) pendant deux heures.

« les pièces imprimées en 3D peuvent pratiquement rivaliser en performances et qualité avec les pièces classiques moulées par injection »

Deux équipes de l’Université de Gand (Belgique), PPSUsual et PPSUPER, ont remporté respectivement la deuxième et la troisième place. L’écart s’est avéré réduit entre les deux équipes qui ont obtenu la deuxième meilleure performance en termes de module d’élasticité, de résistance à la traction et de ductilité.

« Il était particulièrement encourageant de voir les différentes approches adoptées pour relever les défis de la fabrication par dépôt de filament fondu (FFF), comme par exemple la gestion de l’adhésion au plateau et de la température de la chambre. L’équipe gagnante a démontré une fois de plus que les pièces imprimées en 3D peuvent pratiquement rivaliser en performances et qualité avec les pièces classiques moulées par injection, sous réserve que le matériau, le hardware et le procédé soient optimisés ensemble », explique Ryan Hammonds, Responsable de la plate-forme R&D au sein de la GBU Specialty Polymers de Solvay et Président du jury de la Coupe de FA.

« Nous avons hâte de partager avec nos clients les avantages que procure cette édition de la Coupe de FA Solvay d’impression 3D à l’aide de PPSU des meilleures pièces possibles destinées à des applications dans différents secteurs : aéronautique, santé et industriel ».

Les équipes lauréates sélectionnées par un jury international ont reçu des prix de respectivement 10 000, 5000 et 3000 €, montants à utiliser à des fins universitaires, sociétales ou entrepreneuriales.

Solvay s’est imposé sur le marché en plein essor de la FA et propose une gamme croissante de filaments destinés à des applications dans différents procédés d’impression et de fusion. Outre le PPSU Radel®, le portefeuille actuel comporte également des filaments FA de polyétheréthercétone (PEEK) KetaSpire® purs et renforcés carbone, dont notamment des formulations de qualité médicale pour les applications santé à contacts limités.

En outre, ces filaments avancés ont été récemment ajoutés à la base de données du logiciel de simulation Digimat® d’e-Xstream engineering, permettant ainsi aux clients de prédire et d’optimiser leurs pièces afin d’imprimer correctement du premier coup ».

Solvay présentera les réalisations gagnantes de sa Coupe de FA 2019 au Salon Rapid + TCT de Detroit (Michigan, USA) sur le stand #747, du 21 au 23 mai.