SolarSinter : une imprimante 3D à sable taillée pour le désert !

Si le désert apparait souvent comme un lieu hostile et sans ressources, un certain Markus Kayser a su tirer profit de sa rudesse climatique et de ses conditions extrêmes… Ce designer allemand, étudiant du Royal College of Art de Londres et aujourd’hui membre du MIT, a en effet inventé la première imprimante 3D solaire.

Répondant au nom de SolarSinter cette machine à la particularité d’utiliser le soleil comme source d’énergie et le sable comme matière première. Deux panneaux photovoltaïques 60 W permettent de capter les rayons du soleil, tandis qu’une lentille de Fresnel les redirige et les concentre vers un bac rempli de sable.

Sur le même principe que l’impression 3D SLS (frittage laser), les grains de sable fondent et fusionnent sous l’effet de la chaleur (1500° en moyenne). Une autre couche est alors étalée, l’opération est renouvelée jusqu’à obtention de l’objet final. L’imprimante fonctionne sous un logiciel open source ReplicatorG, les fichiers 3D sont quand à eux transmis via une carte SD.

Pour la première fois testée en 2011 dans le désert égyptien, la SolarSinter est désormais fonctionnelle et permet d’imprimer des objets d’une vingtaine de centimètres dans une sorte de verre. Fonctionnant avec des éléments naturels (soleil+ sable) présents en quantité illimitée dans les déserts, ce procédé d’impression pourrait permettre de construire des architectures de manière écologique dans un environnement très défavorable aux techniques traditionnelles.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn