Imprimante 3D SLASH : les précommandes sont ouvertes

imprimante 3d Slash

C’est un succès retentissant pour la start-up américaine UNIZ et son imprimante 3D Slash. Lancé il y a 1 mois sur la plateforme Kickstarter, ce projet a récolté la somme de 571 926 $ soit plus de 1100% de son objectif initial de 50 000 $. Développée par UNIZ, jeune pousse basée à San Diego, cette nouvelle imprimante 3D de bureau de type LCD-SLA possède en effet de nombreux atouts comme sa vitesse record de 1000 centimètres cubes par heure. Cette cadence hors-norme, réservée en temps normal aux machines industrielles, réside dans son écran LCD qui solidifie des couches entières de résines, pendant que ses concurrentes impriment point par point.

Uniz a combiné ce procédé avec un système de refroidissement unique qui permet d’accélérer la superposition des couches. En plus de son prix bon marché de 1999 $, Slash possède un volume maximale d’impression au dessous de la moyenne de 19 x 12 x 20 cm, pour une précision XY de 75 microns et une épaisseur de couche de 10 microns seulement.

Slash-logiciel

résolution-Slash

La campagne de financement ayant pleinement rempli ses objectifs, UNIZ a lancé la production de son imprimante 3D. SLASH est désormais disponible en précommande sur le site du fabricant au prix de 1299 $ au lieu de 1999 $, résine comprise (500 ml). Les premières machines seront livrées courant février 2017, contre décembre 2016 pour les premiers contributeurs (early bird) de la campagne.

Slash fonctionne avec une résine propriétaire dénommée zABS, conditionnée en bouteille de 500 ml et vendue 69 $. La cuve de l’imprimante a été fabriquée dans un polymère conçu pour une durée de vie de 1000 heures ou 300 000 couches soit 10 à 100 fois plus que ses concurrentes.