Dagoma innove avec des filaments d’impression 3D olfactifs « Senteurs du terroir »

filament aux moules

Le boom de l’impression 3D coïncide avec l’arrivée de matériaux toujours plus performants et novateurs. Les nouveautés les plus insolites concernent le plus souvent les filaments qui autorisent des formulations totalement improbables. On a vu ainsi apparaitre au fil des ans, des filaments d’impression 3D exotiques à base de bière, de pneus recyclés et même de cannabis.

Visant un créneau inexploité jusqu’alors, le fabricant d’imprimantes 3D français Dagoma a imaginé une gamme de filaments olfactifs baptisée « Senteurs du Terroir ». Pour rendre hommage à ses origines du Nord de la France, la start-up roubaisienne s’est rapprochée de producteurs locaux afin de mettre au point des filaments à base de produits bien connus de la région.

« La volonté était forte depuis longtemps chez Dagoma de mettre en avant notre belle région. Au cours d’un déjeuner d’équipe, l’idée a finalement vu le jour. Au terme de 6 mois de recherches intensives, l’équipe Recherche et Développement de Dagoma est fière de vous présenter une toute nouvelle gamme de produits dont la vocation est de casser les codes de l’impression 3D. »

 » Ce filament offre un résultat aussi envoûtant qu’unique… »

filament d'impression 3D Chicorée

filament aux bêtises de Cambrai

Non sans rappeler le « Wound Up » de 3Dom, un filament fabriqué à partir café recyclé, Dagoma a imaginé un PLA à base de Chicorée. Développé en partenariat avec la maison Leroux, ce matériau dégagera pendant vos impressions des arômes caractéristiques de la célèbre boisson chaude de la région. « Ce filament offre un résultat aussi envoûtant qu’unique. Nous vous le recommandons pour les décorations qui accompagnent vos petit déjeuner en famille. » Ajoute Dagoma.

Destiné aux grands comme aux petits, le filament Cambrai est un PLA renforcé aux célèbres bêtises. Un doux parfum sucré se dégagera de ce filament, parfait pour associer moments conviviaux et doux souvenirs d’enfance. « Attention à bien gérer la température d’extrusion pour ne pas transformer votre PLA en caramel ». Précise Dagoma.

Du Maroilles en bobimeules de 2,3 kg

filament au maroilles

Qui dit Chicorée dit Maroilles… Grâce à Dagoma un filament éponyme rend désormais hommage au célèbre « fromage qui pue ». Disponible en bobimeules de 2,3 kg prêtes à l’emploi, ce filament odorant développé avec la fromagerie Philippe Olivier vous permettra de partager un moment convivial et chaleureux en famille ou avec vos amis pendant l’impression de vos projets les plus ambitieux. Après de nombreux tests, l’équipe de Dagoma vous recommande d’utiliser ce filament en extérieur.

Faisant échos à Nanovia et ses filaments Made in Bretagne à base de coquilles d’huîtres, Dagoma lance « MouleMax », un matériau pour vous rappeler un voyage sur la côte d’Opale. Sa structure renforcée par les coquilles de moules fraîches le rend quasiment incassable. Il est parfait pour imprimer vos équipements de pêche. Grâce à lui, vous garderez dans les narines le souvenirs de vos plus belles sorties en mer.

En plus de sa nouvelle gamme de filaments olfactifs, Dagoma a mis au point un nouveau système particulièrement novateur permettant de limiter les effets du warping. Clin d’oeil au célèbre Carnaval de Dunkerque, la Fourrure de Protection « Carnavaleux » permettra de protéger votre imprimante 3D Magis ou Ultimate. Avec cette fourrure aussi esthétique qu’utile, fini les variations de températures. Vous imprimerez en toute sécurité.

protection en fourrure carnavaleux