Un corset lombaire imprimé en 3D pour soigner la scoliose

corset fabriqué par impression 3D

Si les accessoires orthopédiques et plus particulièrement les corsets sacrifient le plus souvent l’esthétisme au profit du fonctionnel, le fabricant américain Systems semble avoir trouvé la solution pour rendre ce dispositif médical plus sexy. Sous vêtement datant du 16ème siècle porté à l’origine pour affiner la taille et maintenir la poitrine de ces dames, le corset connait un tout autre usage aujourd’hui.

Alors qu’environ 3% de la population française est atteinte de la scoliose et plus particulièrement les femmes, le port du corset lombaire est devenu l’un des traitements les plus prescrits pour ce genre de pathologie. Un appareillage qui a pendant longtemps ressemblé à un engin de torture et qui malgré les améliorations n’a jamais été très esthétique et confortable.

« Une fois qu’ils étaient équipés, ils s’empressaient d’aller montrer leur corset à leurs amis »

Il y a quelques jours, le fabricant américain d’imprimantes 3D 3D Systems, a annoncé avoir validé un projet pilote baptisé Bespoke Braces (« corset sur mesure ») visant à concevoir des corsets personnalisés et plus esthétiques grâce à l’impression 3D. Le procédé consiste à créer dans un premier temps un prototype aux mesures du patient qui va servir de référence. Celui-ci est ensuite modélisé en 3D pour être parfaitement ajusté à sa morphologie et finalement imprimé en 3D par frittage laser (SLS).

Développé en collaboration avec le docteur James Politique un orthopédiste pédiatrique et testé au Children’s Hospital d’Oakland, le corset a convaincu les 22 patients qui on eu la chance d’être équipés. « Tous nos enfants voulaient un Bespoke Brace. Nous avions un modèle réduit exposé sur mon bureau et une fois que les enfants ont vu ça, ils en voulaient tous un. Je n’ai jamais vu les enfants réagir aussi positivement. Une fois qu’ils étaient équipés, ils s’empressaient d’aller montrer leur corset à leurs amis. » Explique le pédiatre.

Corset traditionnel

D’après le Dr James Politique, il faudra cependant encore mener de nombreux tests avant que le corset ne soit validé par les autorités médicales et les assurances. Pour l’heure les résultats sont très encourageants, les patients l’ayant porté ne tarissent pas d’éloges sur son confort et son esthétisme. Contrairement aux corsets traditionnels ce dispositif est beaucoup plus adapté à la morphologie du patient. Moins rigide il est aussi plus confortable, sa structure plus légère fatigue moins le malade et laisse la peau mieux respirer. Une nouvelle démonstration convaincante sur les bienfaits de l’impression 3D dans le domaine du médical et de l’orthopédie.