Add Fab : retour du salon de la fabrication additive les 11 et 12 avril 2018

Premier salon de la fabrication additive à Paris, Add Fab fera son retour pour sa deuxième édition les 11 et 12 avril prochains à Paris Expo, à la porte de Versailles. Popularisée par les médias sous le terme d’« impression 3D », la fabrication additive qui est le terme associé au monde industriel, est une technique de fabrication en pleine expansion à même de devenir un secteur standard des entreprises.

Reflet de cette tendance, Add Fab se veut être la vitrine professionnelle de ces évolutions, d’être autant un lieu de découverte, d’échange, que de business. Ainsi son espace d’exposition vise à regrouper les sociétés les plus représentatives et novatrices du secteur, de la Start-up à l’entreprise internationale, de l’Industrie à la Santé à celle du Transport comme du SAV ou de la Maintenance.

« Les 3 500 visiteurs découvriront au fil des stands tous les aspects de la fabrication additive »

« Les 3 500 visiteurs découvriront au fil des stands tous les aspects de la fabrication additive, des imprimantes 3D bien évidemment, des matières consommables qui entrent dans le cadre de l’impression, des process liés à la numérisation, et des modèles d’accès à l’impression 3D qui accompagnent les professionnels à la recherche de solutions. » Souligne Add Fab.

Afin de répondre aux besoins de compréhension de ces technologies et aux innovations constantes, le salon propose également aux 3500 visiteurs attendus, un programme de conférences visant à offrir une vision très concrète de ce que l’on peut faire aujourd’hui avec l’impression 3D. Pendant deux jours, ces conférences aborderont plusieurs thématiques telles que l’intégration de la fabrication additive dans l’entreprise, les applications actuelles et les développements récents de la fabrication additive métallique ou encore la législation pour le secteur de l’impression 3D.

Add Fab c’est aussi le « Pitch Start-ups 3D», un concours qui donne l’occasion aux start-ups d’impression 3D les plus innovantes de présenter leurs réalisations les plus créatives et de démontrer toutes les possibilités offertes par cette technologie.

La première édition avait été remportée par Grismont, une entreprise parisienne spécialisée dans clubs de golf. La jeune pousse avait réussi à séduire le jury avec ses têtes de clubs sur-mesure et personnalisées grâce à l’impression 3D. Retrouvez plus d’informations sur le salon ici.

Clément Pouget-Osmont pendant le Pitch Startups 3D