New Balance et Formlabs lancent la plateforme d’impression 3D TripCell pour les chaussures

Le géant du sportswear New Balance vient de dévoiler une nouvelle plateforme qui utilisera la technologie d’impression 3D SLA de Formlabs ainsi qu’un nouveau matériau. Il y a un an, les deux sociétés du Massachusetts s’était rapprochées dans le but de développer un processus de fabrication de chaussures de sport et des nouveaux matériaux haute performance. L’idée était de développer un système de production d’impression 3D qui ouvrirait des perspectives d’innovation dans un secteur où de plus en plus de gens réclament des produits personnalisés.

L’intérêt de New Balance pour l’impression 3D n’est pas nouveau. Il est même l’un des tout premiers fabricants de chaussures à utiliser cette technologie pour faire de la fabrication directe. Ses baskets « Zante Generate » sorties en 2016, étaient déjà équipées d’une semelle intercalaire imprimée en 3D. Les incursions 3D de ses concurrents Nike et Adidas, se limitaient à l’époque essentiellement à du prototypage ou la fabrication de moules en métal.

La plate-forme de fabrication additive baptisée TripCell, est capable de fournir des semelles de chaussures dotées de propriétés d’amortissement de haute performance. Le modèle New Balance 990 Sport sorti vendredi dernier (voir ci-dessus), fait la démonstration de cette capacité avec un amorti optimisé, tout en étant 10% plus légère que la New Balance 990v5 grâce à la structure de son talon en nid d’abeille. La nouvelle résine Rebound développée avec Formlabs, a été conçue pour créer une structure élastique et résistante qui fournit la durabilité attendue d’une chaussure de sport de haute performance.

S’affranchir des moules pour plus de liberté de conception

Il faut savoir que la majorité des composants en mousse des chaussures d’aujourd’hui sont fabriqués selon différentes variantes de moulage par injection ou par compression, ce qui limite considérablement les possibilités de conception. Le passage à l’impression 3D a ouvert de nouvelles possibilités impossibles avec les procédés de fabrication traditionnels, tout en en réduisant de manière très importante les délais de fabrication : « En éliminant la dépendance à l’égard des moules nos cycles de développement et de production sont passés de quelques mois à seulement quelques heures. » Explique New Balance. « Nous nous dirigeons vers un monde où les cycles de conception se rapprochent des attentes du consommateur, et c’est très excitant pour New Balance d’être un précurseur. »

Les fans de la marque au « N » peuvent d’ores et déjà se procurer les 990 Sport au prix de 185 dollars. Les Fuel Echo, deuxième modèle a avoir été imprimé sur la plateforme TripCell, seront quant à elles commercialisées le 15 septembre prochain pour 175 dollars.

New Balance s’est fixé un objectif de 10 000 paires de chaussures imprimées par an dès 2020. L’équipementier sportif entend également s’appuyer sur sa plateforme d’impression 3D pour d’exploiter les données des athlètes. Il sera ainsi en mesure de fabriquer des chaussures personnalisées à la demande dans des combinaisons illimitées.

« Cette nouvelle technologie de pointe, s’adapte désormais exclusivement dans les usines de New Balance aux États-Unis, ce qui nous positionne comme un leader dans l’impression 3D et la fabrication domestique. Formlabs a été un partenaire à part entière pour donner vie à ce projet. Nous allons vraiment pouvoir perturber l’industrie non seulement au niveau de la performance, mais aussi au niveau de la personnalisation des athlètes et de la vitesse de mise sur le marché. »