Roboze One+400 : une imprimante 3D de bureau taillée pour les hautes températures !

Roboze One+400

Aujourd’hui, les imprimantes 3D personnelles FDM disponibles sur le marché, permettent très rarement d’imprimer au-delà de 300 °C. Pour les matériaux exotiques à haute performance tels que le PEEK ou le PEI par exemple, dont les températures d’impression sont plus élevées, l’utilisateur doit s’en remettre le plus souvent aux techniques par liage de poudre telles que le SLS (frittage laser) dont les machines sont très coûteuses.

A la lumière de cette problématique, le fabricant italien Roboze vient de lancer une imprimante 3D capable d’imprimer à des températures beaucoup plus élevées. Dénommée Roboze One+400, cette machine permet d’extruder des filaments à très haute température, soit jusqu’à 400 °C.

impression Roboze One+400

« nous offrons aux utilisateurs une solution puissante et abordable »

Dotée d’un double extrudeur, cette imprimante 3D professionnelle permet d’imprimer jusqu’à 12 filaments différents (1,75 mm) tels que le PEEK, le Carbon Pa (nylon 6 renforcé avec des fibres de carbone), le PC ou encore le PMMA, des matériaux hautes performances utilisés pour de nombreuses applications industrielles et médicales.

« En permettant l’utilisation de matériaux de pointe, nous offrons aux utilisateurs une solution puissante et abordable, ainsi que les avantages d’une imprimante 3D de bureau facile à utiliser », a déclaré Alessio Lorusso, PDG de Roboze. « Cela permettra d’ouvrir un éventail de nouvelles possibilités, en particulier pour les PME pour une variété d’applications dans plusieurs industries différentes pour un investissement limité. »

plateau Roboze One+400

Afin de limiter les effets de déformations liés aux hautes températures d’extrusion, la Roboze One+400 est équipée d’une enceinte fermée et d’un plateau chauffant capable de monter jusqu’à 150 °C pour assurer l’adhérence des impressions. La machine dispose d’un beau volume d’impression de 200 mm x 200 mm x 200 mm pour une vitesse d’impression de 250 mm/s et une résolution de 50 microns. La Roboze One +400 est également la première imprimante 3D FDM au monde à utiliser un système de pignons hélicoïdaux pour les déplacements en X et en Y à la place des courroies.

Bien que la start-up n’ait encore communiqué aucun prix, celui-ci devrait dépasser celui de la Roboze One vendue environ 6000 €. Parmi les rares imprimantes 3D personnelles capables d’imprimer à de telles températures, citons également l’Indmatec Peek Printer de la start-up allemande Indmatec, ou encore l’A4v3 du fabricant italien 3ntr.

Kreos devient distributeur officiel de Roboze

Roboze annonce la signature d’un accord de distribution avec Kreos