ARGO 500 : une imprimante 3D professionnelle pour les polymères haute performance

imprimante 3D Argo 500

Spécialiste des imprimantes 3D FDM (dépôt de matière fondue) professionnelles, le constructeur italien Roboze a récemment officialisé sa dernière-née : l’ARGO 500. Fidèle à son ADN, le nouveau système présenté à l’occasion du dernier Formnext, a été pensé pour la production. Alors que très peu d’imprimantes 3D FDM permettent d’imprimer au-delà des 300° C, la nouvelle machine de Roboze est capable d’atteindre les 550° C. Taillée pour les hautes températures, l’ARGO 500 est compatible avec un large éventail de filaments techniques haute performance, tels que le PEEK, l’Ultem ™ AM9085F, le Carbon PA ou encore le Carbon PEEK, un nouveau matériau développé par Roboze chargé en fibres de carbone.

En plus de son généreux volume de construction de 0,5 mètre cube, la machine dispose d’une chambre d’impression chauffée pouvant atteindre des températures jusqu’à 180° C. Roboze a également intégré un nouveau système de plateau à vide, qui améliore l’adhérence entre l’impression 3D et la plaque de construction et facilite le retrait des films polymères une fois l’impression terminée.

« une technologie unique conçue pour l’aérospatial, le sport automobile et la fabrication »

On notera également la présence de capteurs pour le chargement automatique des filaments et le nivellement du plateau, mais aussi pour détecter les pannes de consommable. L’ARGO 500 s’appuie sur la même technologie brevetée « Beltless System » que ses aînées. Ce système qui remplace les traditionnelles courroies par des pignons hélicoïdaux pour les déplacements en X et en Y, apporte une meilleure précision et des vitesses de production plus élevées.

PDG et fondateur de Roboze Alessio Lorusso a déclaré à propos de l’ARGO 500 : « L’ARGO 500 permet à notre client de produire des pièces de rechange et de bénéficier d’une technologie unique conçue pour l’aérospatial, le sport automobile et la fabrication. Le marché des AM évolue rapidement et les clients doivent trouver les bonnes réponses dans le chaos médiatique de ces dernières années. L’ARGO 500 a été conçue en étroite collaboration avec des entreprises pour répondre aux demandes et besoins des utilisateurs finaux. Je crois fermement que cette nouvelle solution soutiendra et aidera les entreprises innovantes d’aujourd’hui et de demain, en accélérant la numérisation des processus de production« , a-t-il ajouté.

L’ARGO 500 sera disponible en précommande à partir de janvier 2018, pour une commercialisation en septembre pour environ 150 000 €. En avril 2016, le constructeur italien dévoilait la Roboze One+400, une imprimante 3D de bureau à double extrudeur capable d’imprimer jusqu’à 400°C.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn