Fashion Week de New-York : Stratasys et threeASFOUR font sensation avec leurs robes imprimées en 3D

robe 3D Harmonograph

Robe Harmonograph – crédit photo Matt Carasella

A l’occasion de la Fashion Week de New-York le 15 février dernier, Stratasys et threeASFOUR, ont présenté deux magnifiques robes intégralement imprimées en 3D. Baptisées Pangolin et Harmonograph, ces créations 2.0 n’ont pas manqué de susciter étonnement et admiration chez le public venu assister au défilé du Milk Studios. Ces robes spectaculaires sont nées de la collaboration entre le spécialiste de l’impression 3D Stratasys, le styliste Travis Fitch et threeASFOUR, un collectif new-yorkais composé de trois designers : Adi Gil, Angela Donhauser et Gabriel Asfour. Les robes ont été imprimées dans un nano élastomère renforcé, un matériau souple et extensible dont la particularité est de pouvoir s’étirer dans tous les sens : de haut en bas, de gauche à droite et d’avant en arrière.

« L’impression 3D nous permet de créer des textiles inédits »

« L’impression 3D nous permet de créer des textiles inédits. Pour la robe Pangolin 3D chaque unité fonctionne indépendamment avec une flexibilité en quatre dimensions – de haut en bas, à gauche et à droite, en avant et en arrière. Le textile le plus avancé avant ça était le Lycra…  »  A Expliqué Gabi Asfour du collectif threeASFOUR.

robe-3d-pangolin-dress

Robe Pangolin – crédit photo Matt Carasella

L’imprimante 3D utilisée par Stratasys est sa fameuse Objet500 Connex3, une machine multi-matériaux et multi-couleurs fonctionnant sous la technologie Polyjet. Il s’agit d’un procédé de photopolymérisation qui consiste à projeter des fines gouttelettes de matériau photopolymère durcies instantanément avec un rayon UV.

« faire varier la couleur et la rigidité dans une seule pièce… »

« Avoir la possibilité de faire varier la couleur et la rigidité dans une seule pièce en utilisant la technologie d’impression 3D de la Connex3 de Stratasys nous a beaucoup inspiré. » A expliqué Adi Gil, l’un des fondateurs de threeASFOUR. « En tant qu’artistes et designers, il est dans notre nature d’explorer les nouvelles technologiques, et de repousser les limites. Ces robes imprimées en 3D sont les plus avancées que nous avons créées à ce jour, nous sommes très heureux de présenter ces pièces et de démontrer les possibilités offertes par le mariage de la mode, le design et la technologie. »

Les robes Pangolin et Harmonograph intègrent la collection « Biomimicry » de threeASFOUR. Ce terme qui signifie biomimétisme en français, désigne une forme d’ingénierie qui permet d’innover et de trouver des solutions en s’inspirant ou en imitant la nature. Composée de 14 pièces la robe Pangolin s’inspire de différentes textures animales. La géométrie complexe de Harmonograph a pour sa part été conçue selon la suite de Fibonnaci, méthode déjà utilisée par Michael Schmidt et Francis Bitonti pour la fameuse robe imprimée en 3D de Dita Von Teese.