3D Hubs lève 4 millions de dollars

3D Hubs récolte de l'argent

Signe fort de son expansion, la plateforme en ligne 3D Hubs a annoncé une levée de fonds de $ 4 500 000 pour soutenir sa croissance. Si environ 300 000 personnes dans le monde possèdent déjà une imprimante 3D, le nombre d’utilisateurs de cette machine est encore largement minoritaire. La société hollandaise 3DHubs fondée il y a 1 an, a donc développé un réseau en ligne pour mettre en relation les possesseurs d’imprimantes 3D avec des personnes désirant imprimer des objets. Pour utiliser le service il suffit de se connecter au site et de choisir sa zone géographique. Une fois que l’on a trouvé le propriétaire le plus proche il ne reste plus qu’à lui envoyer son fichier 3D. Il suffit ensuite d’aller chercher directement l’objet chez l’imprimeur ou de se le faire envoyer par la poste. Le prix du service tourne autour d’une vingtaine d’euros en moyenne. Une manière pour les possesseurs d’imprimantes de rentabiliser leur appareil et aux autres d’imprimer à l’occasion sans à avoir à investir dans une machine. Il s’agit par ailleurs d’une alternative intéressante aux services d’impression professionnels dont les délais de livraison sont souvent plus longs.

« Nos délais de livraison sont très courts, entre la soumission du fichier et la collecte/ou le transport nous arrivons à atteindre une moyenne de 1,2 jours», a déclaré son co-fondateur Brian Garret. « Les concurrents comme Shapeways prennent encore environ une semaine pour leurs matériaux les plus rapides, et encore plus pour les matériaux spéciaux. »

Ces derniers mois la société a particulièrement mis l’accent sur ses partenariats afin d’accroître sa clientèle. Ainsi son API a été intégrée dans la suite de logiciels 123D d’AutoDesk pour que ses utilisateurs puissent imprimer facilement leur fichier via le réseau de 3D Hubs. La société s’est également associée à FairPhone pour produire ses coques de téléphone, le but étant de relocaliser la production et réduire les émissions de C02.

3D Hubs compte actuellement 7100 membres dans le monde, en France les villes les plus représentées sont Paris et Grenoble avec respectivement 74 et 26 propriétaires sur le réseau. Ce nouvel investissement acquis auprès de l’anglais Balderton Capital et des hollandais DOEN et Zeeburg, va permettre à la société d’ouvrir de nouveaux bureaux à Amsterdam et à Brooklyn pour accueillir une trentaine de salariés supplémentaires. Il servira également à développer une API destinée aux e-commerces qui pourront alors se connecter sur le réseau de 3D Hubs et s’en servir comme un service d’impression 3d local.

Articles complémentaires