Makerbot revient avec deux nouvelles imprimantes 3D !

imprimante 3D Makerbot Replicator +

Après une année particulièrement difficile, émaillée par plusieurs vagues de licenciements, Makerbot fait sa rentrée avec deux nouvelles imprimantes 3D. Dans un communiqué, le fabricant américain annonce le lancement de nouvelles solutions d’impression 3D à destination des professionnels et des enseignants. Cette nouvelle génération d’imprimantes 3D incarnée par les modèles Makerbot Replicator + et Replicator Mini +, a été totalement repensée par le constructeur de manière à d’améliorer leur performance pour des impressions plus faciles, rapides et un volume de construction plus élevé. Selon Makerbot, il s’agit bien d’une refonte complète de ses solutions et non d’une simple évolution.

« Chez MakerBot, nous avons vécu une évolution culturelle l’an dernier. Désormais, l’écoute et la compréhension des besoins de nos clients sont les pierres angulaires de notre entreprise. Cela nous a permis de comprendre de manière approfondie l’ensemble des besoins des professionnels et des enseignants, ce qui a guidé notre processus de développement de produits ». Explique Jonathan Jaglom, PDG de MakerBot.

imprimante 3D Replicator Mini +

« Makerbot estime que ses nouvelles solutions offrent aux ingénieurs et aux concepteurs une manière plus rapide et plus efficace de développer leurs idée… »

Issues de 380 000 heures de tests effectués en étroite collaboration avec Stratasys, les deux nouvelles machines développées par le constructeur américain sont plus rapides mais aussi plus licencieuses. Concrètement la MakerBot Replicator+ serait 30% plus rapide et 27% plus silencieuse que la Replicator 5ème génération, avec de surcroît un volume de fabrication 35% plus élevé. De son côté, la Mini + est environ 10% plus rapide et 58% plus silencieuse que la Replicator Mini, avec un volume d’impression 28% plus élevé.

« Makerbot estime que ses nouvelles solutions offrent aux ingénieurs et aux concepteurs une manière plus rapide et plus efficace de développer leurs idées et permet aux enseignants de mieux intégrer l’impression 3D en classe afin d’enseigner la créativité et la résolution de problèmes. » Explique le fabricant américain dans son communiqué. « Les améliorations de la qualité d’impression sont possibles grâce au nouveau matériel, notamment le portique, le Z-Stage et le chariot de l’extrudeuse (Replicator+ uniquement), associé aux améliorations du firmware et à un nouveau slicer. »

revetement-makerbot

Parmi les autres nouveautés, le plateau de la Replicator + est équipée d’un nouveau revêtement. Plus souple il permet de retirer facilement les impressions en pliant simplement la plaque. Ce nouveau revêtement garantit une meilleure adhérence des pièces, réduisant ainsi les problèmes de warping sans qu’il soit nécessaire d’utiliser des rubans de masquage.

makerbot-print

Makerbot revient également avec une nouvelle suite logicielle dénommée MakerBot Print, conçue pour rendre le processus d’impression 3D beaucoup plus simple et obtenir des impressions de meilleure qualité. Une nouvelle fonction Auto Arrange permet à l’utilisateur de positionner automatiquement les objets sur plusieurs plaques de construction afin de les imprimer simultanément ou de manière séquentielle. Pour gagner du temps, une fonction de paramétrage d’impression dynamique permet de modifier des paramètres de chaque modèle, en les imprimant simultanément. Le logiciel comporte même une option permettant à l’utilisateur de repérer les anomalies du modèle avant impression, via une vidéo animée.

Afin de rationaliser le processus d’impression 3D, une nouvelle version de Makerbot Mobile intègre une fonction de configuration qui guide l’utilisateur à chaque étape du processus d’installation de l’imprimante 3D.

makerbot-filament

Côté matériaux, Makerbot revient avec un nouveau PLA. Aussi robuste que de l’ABS, avec une résistance similaire à la traction, le filament sera disponible sous la forme d’un kit composé de trois bobines de filaments et d’un « Tough PLA Smart Extruder + ». « Ces qualités font qu’il est particulièrement adapté pour réaliser des prototypes fonctionnels et des gabarits et éléments de prototypes dotés de filetages et de fermoirs à pression » précise Makerbot dans son communiqué.

En parallèle Makerbot lance Thingiverse Education, une nouvelle plateforme dédiée, permettant aux enseignants de se connecter pour échanger entre-eux et améliorer leur pratique de l’impression 3D. Une centaine de cours créés et validés par les experts de l’enseignement et des programmes scolaires de MakerBot y sont déjà disponibles. « Thingiverse propose une nouvelle rubrique consacrée au contenu éducatif, permettant aux professeurs de se connecter à une vaste communauté d’enseignants et de bénéficier d’un accès à des programmes, des ressources et d’autres façons d’utiliser l’impression en 3D en cours.»

D’ores et déjà disponible, la Makerbot + bénéficie d’une offre de lancement de 1999 € au lieu de 2499 $. Idem pour la Replicator Mini + proposée à 999 $ au lieu de 1299 $. L’offre est valable jusqu’au 31 octobre.