RAPTOR : une nouvelle gamme d’imprimantes 3D SLS pour les polymères haute performance

imprimante 3D SLS RAPTOR 84X-Q

Imprimante 3D RAPTOR 84X-Q (crédits photo LSS)

Comme tous les ans à la même période, les allées du Formnext de Francfort fourmillent de nouveautés et de solutions. Parmi les fabricants d’imprimantes 3D qui retiennent particulièrement l’attention cette année, il y a un certain LSS (Laser-Sinter-Service GmbH). Inconnue à mon bataillon, cette société allemande a commencé en 2002 en proposant des services de prototypage sur des systèmes d’EOS et 3D Systems.

Tournée depuis vers le développement et la fabrication d’imprimantes 3D à frittage laser, LSS a profité des lumières du Formnext pour présenter une nouvelle gamme de machines spécialement conçue pour les polymères hautes performance.

Le premier des deux modèles dévoilés se dénomme RAPTOR 84X-Q. Là où la plupart des systèmes à frittage laser permettent rarement d’imprimer au-delà de 40 cm, celui-ci dispose d’un volume de construction particulièrement généreux de 800 x 400 x 480 mm. La RAPTOR 84X-Q serait également la première plateforme au monde de frittage laser pour les polymères, équipée d’un quadruple système laser/scanner, permettant ainsi des cadences de production jamais vues jusqu’alors.

On apprend qu’une version double laser/scanner sera également disponible sur le modèle RAPTOR 84X-D. La RAPTOR 22X-S est la solution d’entrée de gamme haute température, avec un volume d’impression de 250 x 250 x 300 mm.

Une technologie d’impression 3D brevetée par Airbus

imprimante 3D pour les polymères haute performance

Les deux systèmes sont par ailleurs proposés en version « TM » qui intègre le procédé ThermoMelt™ breveté par Airbus pour les pièces industrielles de haute performance.« En conjuguant modularité, très haute productivité et nouveau procédé ThermoMeltTM, LSS a pu franchir une étape et devenir un leader, pionnier de solutions destinées à la fabrication additive industrielle et aux applications très exigeantes. Les caractéristiques intrinsèques de nos machines se traduisent par une impression 3D en série, performante et durable pour nos clients », indique Guido Elbrecht, PDG de LSS.

Pourvue d’une résistance exceptionnelle sur l’axe Z, la gamme RAPTOR TM produirait des pièces de haute densité avec une structure de coûts jamais atteinte auparavant. En temps normal, les polymères hautes performances exigent des températures de process élevées, qui génèrent un important vieillissement du polymère et rendent quasi impossible la réutilisation de matériaux coûteux comme le polyéthercétonecétone (PEKK), le polyphtalamide (PPA) et le sulfure de polyphénylène (PPS). En opérant à des températures plus basses, le procédé ThermoMelt™ éviterait le vieillissement thermique, tout en permettant la recyclabilité de ces polymères dans une proportion de 95%.

Du PEEK pour des applications industrielles dans l’électrique et l’électronique

stand Laser Sinter Service GmbH

Stand LSS au Formnext (crédits photo LSS)

« Lors de la conception de la RAPTOR 84X-Q, nous avons appliqué les valeurs de LSS : être ouvert, flexible, innovant et fiable » précise Hermann Hanning, Directeur technique de LSS. Il ajoute : « Grâce à sa conception modulaire rigoureuse, nous pouvons mettre à niveau ou modifier la machine afin de répondre à toutes les exigences pertinentes de procédés ou d’applications. La gamme RAPTOR est ainsi prête à affronter l’avenir et permet une intégration et une adaptation optimales en fonction des besoins individuels de chaque client ».

Le Formnext a également été l’occasion pour LSS d’annoncer la disponibilité d’un polymère haute performance sur la gamme Raptor. Il s’agit d’un PEEK de la marque Kepstan® développé par le français Arkema. Ce polymère doté d’excellentes propriétés mécaniques, d’une résistance exceptionnelle aux températures ( + 260 °C), mais aussi aux agents chimiques, à l’abrasion et au feu, convient à des applications très exigeantes dans l’aéronautique.

Comme nous avons pu le voir dans notre article spécial consacré à ce polymère, le PEEK permet de remplacer certains éléments métalliques pour gagner en légèreté. Avec le PEKK Kepstan®, LSS vise également des applications industrielles dans le secteur électrique et électronique.