Le marché de l’impression 3D laser estimé à 870 millions de dollars en 2024

marché de l'impression 3D laser

Le cabinet d’étude SmarTech Analysis publiait il y a quelques jours un nouveau rapport selon lequel le marché de l’impression 3D laser pourrait enregistrer pas moins de 350 millions de dollars de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année 2019. La majeure partie des recettes proviendrait des ventes des systèmes exploitant les technologies de type SLA et PBF (Powder Bed Fusion, en français fusion laser sur lit de poudre).

Selon l’étude intitulée « The Market for Lasers in the Additive Manufacturing Sector: 2019-2028 », qui identifie et quantifie les opportunités de vente de lasers industriels destinés à l’industrie de l’impression 3D et de fabrication additive, ce marché pourrait même atteindre les 870 millions de dollars en 2024 et près de 1,2 milliard de dollars en 2028.

Les lasers représentent une source d’énergie très efficace dans la fabrication additive. Un faisceau laser peut en effet transférer une grande quantité d’énergie dans une zone focale à l’échelle micro pour solidifier ou durcir les matériaux. Avec cette méthode on obtient une précision et un débit de fabrication particulièrement élevés. Elle est en outre compatible avec une large gamme de matériaux.

graphique sur l'évolution des lasers utilisés en impression 3D

Qu’il s’agisse de procédés par frittage laser ou photopolymérisation, les 4 plus gros vendeurs mondiaux de systèmes de fabrication additive que sont Stratasys (technologie Polyjet), EOS (SLS), Ge Additive (LaserCUSING® de Concept Laser et EBM d’Arcam) et 3D Systems (SLA, DMP), exploitent tous des technologies basées sur l’utilisation de lasers. La dynamique actuelle sur le segment métal ainsi que l’arrivée de start-up innovantes telles que la firme américaine Carbon et sa technologie révolutionnaire Digital Light Synthesis System (anciennement CLIP), devraient largement participer à cette croissance.

Les premiers extraits du rapport montrent un graphique faisant état des prévisions de croissance sur dix ans des principaux lasers utilisés en fabrication additive. On y retrouve les lasers de type Nd YAG (neodymium-doped yttrium aluminium garnet), YB-Fiber et CO2 essentiellement utilisés en impression 3D SLS et SLM, et les lasers dits Excimer employés sur les systèmes SLA.

Dans son rapport le cabinet américain fournit des analyses sur d’autres technologies de fabrication additive par laser comme le DED (dépôt d’énergie dirigée), ainsi que les nouveaux procédés en cours d’exploitation et les solutions non laser telles que le DLP et à jet de matière. Il comprend également une évaluation du marché du post-traitement au laser des objets imprimés en 3D.