Robird : un drone oiseau imprimé en 3D pour faire fuir les étourneaux

robird

En 1972, dixit un certain Michel Fugain, un oiseau ça vivait d’air pur et d’eau fraîche, d’un peu de chasse et de pêche… 42 ans plus tard, les paroles de cette chanson semblent quelque peu tombées en désuétude. En effet, une société néerlandaise du nom de Clear Flight Solutions composée d’étudiants et d’ingénieurs, a imaginé un oiseau totalement étranger à ces besoins.

Surnommé Robird, il s’agit d’un drone oiseau qui est capable de prendre l’apparence de toutes sortes de rapaces pour faire fuir les nuisibles. Fientes sur les monuments, cultures ravagées ou collisions avec des avions…

Certaines espèces comme les pigeons, les étourneaux ou les mouettes peuvent en effet provoquer de sérieux dégâts, voir même se mettre en danger en se nourrissant de déchets dans les décharges. Ce drone volant est donc déployé sur les zones concernées de manière à effrayer ces nuisibles en prenant les traits d’un prédateur.

aigle

A l’origine de ce projet, un étudiant du nom de Nico Nijenhuis qui a fait appel à l’impression 3D pour reproduire le plus fidèlement possible les battements d’ailes des rapaces. En effet, pour imiter un aigle ou un faucon il a fallu trouver la bonne combinaison entre la silhouette de l’appareil et les mouvements d’ailes. Le matériau d’impression composé de nylon et de fibre de verre a permis de répondre aux contraintes de poids et de résistance que requiert ce genre de vol (jusqu’à 50km/h).

Si le prototype est actuellement en phase d’essai les premiers résultats sont très encourageants, la société annonce une réduction de plus de 75% des populations d’oiseaux sur les zones traitées. Une alternative intéressante qui pourrait bientôt démoder les cerf volants, fauconniers et autres canons habituellement utilisés par les agriculteurs, les villes et les aéroports…

Robird qui est pour le moment se pilote via une télécommande pourrait voler de manière totalement autonome dans les mois à venir. Aucun prix et aucune date de commercialisation n’ont pour le moment été fixés.

Articles relatifs à l’impression 3D appliquées aux oiseaux et drones

Des oiseaux dupés par des œufs imprimés en 3D
Quand l’impression 3D fournit un nouveau bec à un toucan
Un drone imprimé en 3D avec le même matériau que l’Airbus A350
Airbus dévoile un drone de 4 m imprimé en 3D