Aéronautique : Stratasys crée une base de données pour faciliter la qualification des pièces imprimées en 3D

qualification d'une cabine d'avion

Acteur majeur de la fabrication additive dans le secteur aéronautique, Stratasys a confirmé aujourd’hui sa présence à la prochaine édition du Bourget du 17 au 23 juin prochain. Comme de coutume le géant américain profitera du salon international pour faire la démonstration de ses différentes solutions visant à accélérer la production et la qualification des pièces imprimées en 3D destinées à l’équipement des avions. Des exemples de réussite de plusieurs clients tels qu’Airbus, Boeing et China Eastern Airlines, permettront aux visiteurs d’avoir un aperçu des toutes dernières avancées en matière de fabrication additive.

Soulignant une fois de plus sa volonté de simplifier le processus de qualification des pièces imprimées en 3D, la société a également annoncé la création d’une toute nouvelle base de données appartenant au domaine public. Développée conjointement avec le National Center for Advanced Materials Performance (NCAMP) et America Makes, sous la supervision de la FAA, cette base de données permet de réduire la complexité de la qualification des pièces imprimées en 3D en plaçant les informations et processus correspondants à la portée de tous.

Cette approche, qui existe déjà pour les composites du secteur de l’aéronautique, c’est la première fois qu’elle est appliquée à l’impression 3D. La base de donnée permet aux constructeurs aéronautiques de réaliser leurs tests d’équivalence sur la base d’un programme de qualification existant et accessible, plutôt que de mettre en œuvre un programme complètement indépendant. Dans certains cas, cela permet de réduire de manière considérablement la durée de ces tests d’équivalence, qui en temps normal prennent environ huit mois, à seulement 20 jours.

module de rideau de séparation imprimé en 3D

Le module de rideau de séparation de classe confort de Diehl Aviation est le plus grand modèle imprimé en 3D à équiper un avion de ligne

L’annonce d’aujourd’hui se base sur Aircraft Interiors, une solution d’impression 3D unique, conçue par Stratasys pour aider les constructeurs aéronautiques à faire certifier plus rapidement les pièces destinées à l’équipement des avions, et qui sera présentée sur le stand à l’occasion du salon (Hall 4, stand D192).

Cette solution utilise la résine ULTEM™ 9085 de Stratasys, apte à l’emploi dans le secteur aéronautique, qui permet aux constructeurs et aux compagnies aériennes d’imprimer en 3D des pièces destinées à équiper les avions conformes aux réglementations en matière d’inflammabilité, de fumée et de toxicité (FST) (FAR 25.863) et respectant les certifications les plus exigeantes.

La solution emploie également l’imprimante 3D de production Stratasys F900 et ses composants matériels et logiciels spécialisés, conçus pour garantir des propriétés mécaniques hautement reproductibles.

Qatar Airways installe la plus grande pièce jamais imprimée en 3D pour équiper des avions

pièces de module de rideau fabriquée par impression 3D

Pièces de module de rideau imprimées avec l’ULTEM™ 9085 sur la F900 de Stratasys

Les visiteurs du stand de Stratasys pourront également constater à quel point la technologie d’impression 3D de la société peut apporter des économies significatives et d’importants gains de temps de production dans un grand nombre d’applications destinées à l’équipement intérieur des avions, à travers l’un des exemples les plus récents, qui nous vient de Diehl Aviation.

Le constructeur aéronautique, spécialisé en équipement de cabine et en avionique, a travaillé en étroite collaboration avec Airbus pour mettre au point un module de rideau de séparation de classe confort imprimé en 3D, destiné à être installé sur son avion de ligne A350 XWB.

La pièce imprimée en 3D, parfaitement certifiée pour équiper les avions, a été créée avec l’imprimante 3D F900 de Stratasys en résine ULTEM™ 9085. Ses dimensions de 1 140 x 720 x 240 mm en font la plus grande pièce imprimée en 3D jamais produite pour des avions de transport de passagers. Elle sera installée pour la première fois sur les appareils de la compagnie Qatar Airways.

Une cabine de classe affaires reconstituée

système de fabrication additive F900

Un des grands centres d’intérêt du stand sera la reconstitution d’une cabine de classe affaires permettant de montrer les avantages de l’impression 3D dans de nombreuses applications d’équipement intérieur par rapport aux méthodes traditionnelles, grâce aux récents progrès de Stratasys en matière de technologie et de matériaux. Ces applications vont des accessoires des sièges passagers aux systèmes de conduits, à la fois légers et résistants, en passant par des supports de chemins de câbles.

La fabrication additive de Stratasys offre également aux constructeurs aéronautiques et aux compagnies aériennes la possibilité de personnaliser à moindre coût certains espaces intérieurs des avions en vue pour améliorer l’expérience des passagers. Pour souligner à quel point il est aisé et peu coûteux de personnaliser l’espace intérieur en fonction du consommateur ou de la classe de la cabine, parmi les pièces susceptibles d’être fabriquées se trouvent des panneaux latéraux, des accoudoirs ou même des accessoires adaptés aux dossiers des sièges destinés à accueillir les systèmes de divertissement en vol.

Stratasys profitera du Bourget pour annoncer un certain nombre d’autres nouveautés à l’attention des principaux constructeurs aéronautiques internationaux. Les 4 premiers jours du salon est réservé aux professionnels. Le grand public aura cette année accès au salon du vendredi 21 au dimanche 23 juin 2019. Plus d’info ici.