Imprimante 3D alimentaire : La Bocusini désormais disponible pour 899 € !

bocusini

Labyrinthe en pâté de foie

Si l’agroalimentaire est un marché encore au stade embryonnaire pour l’impression 3D, un domaine où les fabricants se comptent sur les doigts d’une main, certains ont vraiment pris une longueur d’avance. C’est le cas de Print2Taste, une start-up allemande qui vient d’annoncer l’ouverture des précommandes de sa Bocusini, une imprimante 3D alimentaire.

Dévoilée en mai dernier à l’occasion d’une levée de fond lancée sur Kickstarter, ce modèle se démarque de la concurrence par sa facilité d’utilisation et sa polyvalence. En effet la Bocusini est une imprimante 3D plug and play fonctionnant avec un large panel de consommables. Ingrédients sucrés (chocolat, coulis de fruit…), salés (viande, pomme de terre…) ou même laitiers (fromage blanc, yaourt…), l’utilisateur dispose d’une trentaine de cartouches pour exprimer sa créativité.

Inspirée de l’imprimante 3D Printbot Simple Metal, la Bocusini dispose d’un volume d’impression quasi identique soit 15 x 15 x 13 cm. Equipée de la Wifi, elle propose également une plateforme en ligne où l’utilisateur peut télécharger ses modèles 3D.

gateau 3d

Bateau Benchy

L’intérêt principal d’une telle machine dans le domaine de l’agroalimentaire, réside surtout dans sa capacité à réaliser des formes complexes et à personnaliser des aliments. Décoration d’un gâteau avec une police d’écriture par exemple ou ornement d’un plat avec divers sculptures imprimées, les possibilités sont nombreuses. Si l’impression 3D est globalement plus lente que les techniques conventionnelles, elle est néanmoins plus précise et plus rapide que la main de l’homme lorsqu’il s’agit de réaliser certaines géométries très complexes, comme c’est par exemple le cas pour des sculptures en chocolat.

Parmi les autres bénéfices de cette technologie, citons également sa capacité à reconstituer des aliments à la texture modifiée dans leur apparence initiale, permettant ainsi de répondre aux problèmes de déglutition et de mastication des personnes âgées. On pourrait ainsi très bien imaginer par exemple une carotte imprimée en 3D, visuellement proche de l’originale mais dont la texture serait celle d’une purée. A cela s’ajoute la possibilité d’ajouter des vitamines et des nutriments aux préparations en fonction des besoins nutritionnels de la personne.

Côté technique, la Bocusini fonctionne sur le principe du FDM c’est-à-dire par extrusion de matière, superposée couche par couche. La température d’impression varie selon la nature des ingrédients, allant de 20 à 70 °C. D’une capacité de 60 ml, les cartouches peuvent également être remplies avec des préparations faites maison à partir de recettes fournies par le fabricant. Parmi les dernières créations culinaires de Print2Taste, un bateau Benchy (modèle d’étalonnage) entièrement imprimé en pâte d’amande et un labyrinthe réalisé à partir de pâté de foie. (1ère photo)

  • La Bocusini dont la date de sortie a été fixée en février 2016, est disponible en précommande au tarif préférentiel de 899 € soit 25 % de réduction. On ignore pour le moment le prix des cartouches.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn