Le français MetalValue va construire la plus grande usine au monde de poudre d’acier

Filiale de MetalValue, l’industriel français MetalValue Powder va investir 50 millions d’euros dans la construction d’une usine de poudre d’acier en Normandie dans la commune de Pître sur le site de Manoir Industries. L’usine, qui ouvrira ses portes fin 2018 et emploiera une centaine de personnes, produira jusqu’à 40 000 tonnes de poudres d’acier à l’horizon 2020, soit la production mondiale actuelle.

« Ce sera la plus grosse usine au monde de poudre d’acier atomisée au gaz »

« Ce sera la plus grosse usine au monde de poudre d’acier atomisée au gaz », A déclaré Alain Honnart, président de Metalvalue. La poudre produite servira de matière première pour la fabrication additive métallique, des revêtements de surface et diverses pièces pour l’aéronautique, l’automobile ou encore l’énergie.

« nous n’avons pas de perte de matière par rapport à la fabrication classique »

Particulièrement résistance aux hautes températures et à la corrosion, cette poudre est aussi plus économe à produire que les barres de métal. Il ne faudrait que 1,2 kg d’acier liquide pour produire 1 kg de poudre, contre 3,4 kg pour fabriquer 1 kg d’acier solide. « La poudre fait que nous n’avons pas de perte de matière par rapport à la fabrication classique à partir de barre de métal, ce qui implique aussi beaucoup moins d’énergie dépensée au cours de la production » Explique Alain Honnart. Avec cette production de masse, la poudre de MetalValue sera proposée à des prix très compétitifs soit une dizaine d’euros le kilo contre 80 à 400 euros actuellement sur le marché.

Financée à hauteur de 1,5 million d’euros par la région Normandie, l’Usine entrera en construction à l’automne 2017. L’approvisionnement en matières premières c’est à dire de l’acier sous forme liquide, sera assuré par Manoir Industrie, fondeur spécialiste des pièces métalliques de haute performance.

Bien que la France ait de réelles compétences dans ce secteur, Erasteel (branche alliage du Groupe Eramet), est aujourd’hui le seul fabricant de poudres métalliques pour la fabrication additive de l’hexagone. Doté de trois sites de production en France, en Suède et en Espagne, Erasteel se partage le marché mondial avec les suédois Hoganas, Sandvik et Arcam, le britannique LPW et le canadien Tekna.

Les poudres métalliques sont le plus souvent fabriquées par atomisation au gaz. Ce procédé consiste à atomiser un métal fondu à l’aide d’un gaz inerte tel que l’argon. La rencontre des deux éléments engendre une réaction provoquant l’éclatement du métal fondu en fines gouttelettes qui se solidifient avant de former les microsphères qui constituent la poudre.