Le géant de la livraison UPS étend son service d’impression 3D

Après une période test de 1 an, UPS a décidé d’étendre son service d’impression 3D sur le territoire américain. En effet si la société américaine est avant tout connue pour ses livraisons de colis, elle reste très attentive aux nouvelles technologies. L’année dernière, le géant de la livraison avait mis ainsi à disposition des imprimantes 3D dans six de ses points de retraits de San Francisco.

Face à la demande croissante des entreprises pour ce genre de services, UPS a annoncé vouloir ajouter 100 points supplémentaires à l’échelle nationale. Pour répondre à cet intérêt grandissant, l’entreprise postale a renouvelé sa confiance au fabricant Stratasys pour équiper ses points.

Le matériel proposé restera le même à savoir le modèle professionnel uPrint SE Plus, une imprimante 3D de type FDM peu encombrante et d’une bonne résolution. Le programme pilote mené par UPS en 2013,  a révélé une utilisation importante de ce service par les petites entreprises, les artistes, les inventeurs et les start-up.

« plus de petites entreprises pourront accéder à l’impression 3D de qualité professionnelle »

ups propose un service d'impression en 3d

« Nous avons lancé le programme pilote pour évaluer s’il y avait une réelle demande pour l’impression 3D et nous sommes ravis d’annoncer que nous allons étendre notre service… Ainsi encore plus de petites entreprises pourront accéder à l’impression 3D de qualité professionnelle. Nous nous réjouissons de faire partie de l’avenir de l’industrie de l’impression 3D » a déclaré Michelle Van Slyke responsable marketing chez UPS.

Pour l’occasion UPS et Stratasys avait le 23 septembre dernier, lancé une discussion sur Twitter intitulée « Comment l’impression 3D peut aider votre petite entreprise ». Des experts et ingénieurs de Stratasys tels que Mark Skokut et Brian Moran étaient là pour répondre aux questions des chefs d’entreprises.

Au total donc, 24 états proposent désormais ce service. A l’instar de la Poste en France, les clients viennent avec leurs fichiers 3D enregistrés sur une clef USB ou choisissent sur place dans une bibliothèque de modèles. Le temps de fabrication est variable. Entre 4 et 5 h pour un objet simple et jusqu’à 24h pour une pièce plus élaborée. Le prix dépend lui aussi des dimensions de l’objet et de sa complexité. 47 € par exemple pour une coque de téléphone, ou dans un tout autre domaine 255 € pour une réplique d’os de fémur.