Vader Systems lance un système d’impression 3D métal par électromagnétisme

imprimante 3D Polaris de Vader Systems

Le marché de l’impression 3D métal a été marqué ces deux dernières années par l’arrivée d’imprimantes 3D d’un nouveau genre exploitant des procédés sans lasers. A côté des constructeurs historiques que sont notamment EOS, Concept Laser ou encore SLM Solutions, aux quatre coins du globe, des start-up innovantes développent de nouvelles technologies d’impression 3D métallique visant à s’affranchir des contraintes des systèmes à fusion laser sur lit de poudre. Le dernier à s’illustrer sur ce segment particulièrement dynamique est le fabricant américain Vader Systems. Fondée en 2013, la jeune pousse qui s’était fait connaître cette même année pour son imprimante 3D métal grand public Mark1, revient en 2018 avec un système industriel particulièrement novateur.

Présentée en avant première au Rapid + TCT, rendez-vous phare de l’impression 3D de ce mois d’avril, la solution baptisée Polaris repose sur une nouvelle technologie brevetée sans laser dénommée Magnet-o-Jet. La machine dont le procédé à jet d’encre rappelle celui développé par l’israélien XJET, repose en fait sur l’utilisation de fils métalliques chauffés dans une chambre à 1200 °C. Une fois liquéfié, le métal est alors propulsé au moyen d’un champ électromagnétique par des buses en céramique.

impression 3D Vader Systems

D’une taille comprise entre 300 et 500 microns, les gouttelettes métalliques seraient projetées à raison de 1000 gouttes par seconde. Côté performances, Vader promet des vitesses d’impression nettement plus élevées que les systèmes conventionnels à laser. Fidèle à son objectif, l’utilisation de métal sous forme liquide serait aussi beaucoup plus rentable que les méthodes à fusion laser, soit environ 90% moins cher.

Avec son généreux volume de fabrication de 305 x 305 x 305 mm, le système Polaris permet déjà d’imprimer les alliages d’aluminium les plus avancés sur le marché, notamment l’aluminium 6061 et 707. La société met également en avant la facilité d’utilisation de son matériau, plus sûr que les poudres métalliques particulièrement contraignants en terme de sécurité et de retraitement.

Vader Systems qui n’a pour l’heure communiqué aucune date de lancement pour sa Polaris, a également dévoilé un sous-système Magnet-o-Jet conçu pour s’intégrer dans des systèmes de fabrication hybrides tels que les équipements CNC. Modulable, le système pourra être personnalisé pour fonctionner avec les équipements et les flux de production existants ou prévus. Troisième nouveauté présentée par Vader Systems, le système Ares utilise la technique d’impression métal liquide Magnet-o-Jet pour créer des poudres métalliques. Ce matériau dénommé Valerite annoncé avec un niveau sphéricité inégalé, pourra être produit à la demande pour toute sorte d’applications, notamment les systèmes de fabrication additive conventionnels à fusion laser.