Des soutiens-gorge sur-mesure imprimés en 3D

joyfit

Si l’impression 3D se décline sous toutes formes d’applications, elle sait aussi célébrer la féminité sous sa forme la plus emblématique. Après Victoria Secret et sa lingerie imprimée en 3D, une start-up américaine du nom de JoyFit s’est à son tour emparée de cette technologie pour créer des soutiens gorge sur-mesure. Ce projet trouve sa genèse dans une problématique universelle, à savoir que plus de 8 femmes sur 10 n’ont jamais la bonne taille de soutien gorge.

Bretelles trop serrées ou trop lâches, bonnets trop grands, ceinture trop petite… Les mensurations sont rarement les bonnes. A la lumière de ce constat, JoyFit a imaginé un service en ligne visant à créer des sous vêtements sur-mesure, parfaitement adaptés aux morphologies de ces dames. Le concept repose sur l’utilisation d’une application mobile spécialement conçue pour prendre une vidéo panoramique de leur poitrine. L’utilisatrice peut ensuite choisir la forme et le niveau de soutien. Un logiciel va alors calculer et établir quelles sont les bonnes mensurations pour imprimer les inserts silicones qui vont garnir le soutien gorge lui même fabriqué sur-mesure.

scan shape

Bien sûr, la société met particulièrement l’accent sur la confidentialité et sécurité de son application. Pour autant pas sûr que cela ne suffise à rassurer les clientes que l’on imagine quelque peu réticentes à envoyer des photos de leurs seins sur un cloud…

La société qui a été créée par une certaine Qian Jin doctorante en chimie tout droit sortie de l’université de Columbia, finance son projet sur istart, un site de financement participatif. Elle espère ainsi récolter 300 000 dollars pour une participation à 10% de la société. L’objectif est de proposer à terme sur le marché un soutien gorge à $ 99,99 et pourquoi-pas étendre le concept à d’autres sous-vêtements.

Articles relatifs à la mode

Fashion Week de New-York : Stratasys et threeASFOUR et leurs robes imprimées en 3D
Lady Gaga, Dita Von Teese: quand la 3D habille les stars