Covid 19 : un ouvre-porte imprimé en 3D pour éviter le contact direct avec les poignées

ouvre porte imprimé en 3D

Le monde de l’impression 3D continue de se mobiliser pour apporter ses solutions à la crise sanitaire du coronavirus. Grâce à sa souplesse de conception et sa réactivité de production, la fabrication additive permet de répondre aux situations les plus urgentes et les plus variées. Cela vaut pour le matériel médical, comme on a pu le voir dernièrement dans un hôpital italien, mais aussi des accessoires du quotidien.

Pour limiter les risques de contamination de ses employés et visiteurs, Materialise, une entreprise belge leader du service d’impression 3D, a imaginé un ouvre-porte qui permet d’éviter le contact direct avec les poignées. Se présentant sous la forme d’une languette de 47.73 x 123.85 x 60.00 mm, la pièce permet aux personnes d’ouvrir et de fermer les portes avec leurs dessous-de-bras.

Les experts estiment en effet que le COVID-19 peut survivre longtemps sur des surfaces et que les poignées de porte représentent un risque élevé de contamination. Comme le montrent les photos, la pièce n’a pas besoin d’être percée. Une fois l’ouvre porte enfilé sur la poignée, 4 vis suffisent pour le fixer « Pour des raisons de sécurité, toutes les portes ne peuvent pas rester ouvertes et, en supprimant la nécessité de toucher les poignées de porte, l’ouvre-porte imprimé en 3D peut contribuer à réduire la propagation du virus. » Commente Materialise.

« la puissance de l’impression 3D a permis de transformer une idée en un produit innovant en moins de 24 heures »

fixation de l'ouvre porte

Souhaitant rendre son design disponible au plus grand nombre, l’entreprise belge permet de télécharger gratuitement son modèle. Ce mardi midi, le site enregistrait déjà plus de 3 000 téléchargements. Les personnes ne disposant pas d’imprimantes 3D peuvent faire imprimer leur pièce sur i.materialise pour 40 €. L’utilisation de technologies d’impression 3D industrielles (MJF et SLS) par Materialise, mais aussi les matériaux, expliquent ce prix.

Conscient de cela, la société fait appel à la communauté mondiale de l’impression 3D pour imprimer l’ouvre-porte et le rendre disponible dans le monde entier. À défaut il est possible de faire imprimer le modèle pour environ la moitié du prix en utilisant des procédés plus abordables comme l’impression 3D FDM (dépôt de matière fondue) et l’ABS proposés par d’autres services en ligne comme 3D Hubs.

Si le premier modèle ne peut être fixé que sur des poignées cylindriques d’un diamètre compris entre 18 et 22 mm, Materialise prévoit d’introduire d’autres modèles moins lourds et moins chers pour différents types de poignées. « La puissance de l’impression 3D, combinée aux trois décennies d’expertise de Materialise en matière d’impression 3D, a permis de transformer une idée en un produit innovant en moins de 24 heures », a déclaré Fried Vancraen, PDG de Materialise. « En rendant le design disponible numériquement, il peut être produit sur des imprimantes 3D partout et devenir disponible dans le monde entier en quelques heures. Dans ce cas, nous avons conçu le produit en Belgique et les gens en Chine, en Europe ou aux États-Unis peuvent maintenant imprimer l’ouvre-porte en 3D localement. »

instruction de l'ouvre porte imprimé en 3D