Oxygene de Goodyear : un pneu imprimé en 3D recouvert de mousse pour purifier l’air

pneu Oxygène fabriqué par impression 3D

Alors que le géant français du pneumatique Michelin dévoilait l’année dernière un pneu futuriste capable de se recharger par impression 3D, son principal concurrent Goodyear lui répond avec un nouveau concept reposant également sur cette technologie. Actuellement présente au salon international de l’automobile de Genève, la marque américaine a fait sensation avec un concept-pneu aussi novateur qu’insolite ! Baptisé « Oxygene », ce modèle tout droit sorti d’un film d’Avatar se distingue par sa bande de roulement recouverte de mousse végétale.

« Oxygene a pour but de stimuler notre réflexion et d’alimenter le débat autour d’une mobilité intelligente »

Dans un contexte ou la pollution atmosphérique est devenue pour les fabricants de pneumatique tout autant un enjeu que les économies financières réalisées grâce ses innovations, Goodyear a imaginé un pneu qui serait capable de nettoyer l’air.

« Comme les conceptions conceptuelles que Goodyear a présentées à Genève par le passé, Oxygene a pour but de stimuler notre réflexion et d’alimenter le débat autour d’une mobilité intelligente, sûre et durable », a déclaré Chris Delaney, président de Goodyear Europe, Moyen-Orient et Afrique. « En contribuant ainsi à une production d’air plus propre, le pneu pourrait contribuer à améliorer la qualité de vie et la santé des citadins. »

Grâce à la présence de mousse naturelle, Oxygène permettrait ainsi d’absorber le CO2 pour rejeter de l’oxygène grâce au mécanisme de photosynthèse. Un système ingénieux permettrait en outre de capter l’énergie produite par cette photosynthèse, pour produire de l’électricité. Celle-ci servirait à alimenter des capteurs, mais aussi un éclairage sur le flanc du pneu dont les couleurs gérées par une intelligence artificielle alerteraient les autres conducteurs de changement de voie ou de freinage.

Dans sa logique écologique, Goodyear a également mis l’accent sur l’aspect durable de son pneu futuriste. Ainsi, la bande roulement serait fabriquée par impression 3D à partir de poudre de pneus recyclés. Grâce sa structure unique, les rainures du pneu permettraient de drainer l’eau vers la mousse tout en améliorant son adhérence sur route humide.

Doté d’une structure intérieure sans air, Oxygène c’est aussi un pneu increvable, résistant aux perforations, couplé avec une capacité unique d’absorption des chocs. Ces caractéristiques permettraient aux conducteurs de bénéficier d’un pneu à la durée de vie plus longue et aussi moins d’entretien.

L’autre aspect insolite et futuriste de ce pneu réside dans son système Li-Fi. Intégré à la route, ce système d’internet par la lumière permet d’échanger des données entre les infrastructures et les véhicules. L’objectif est d’améliorer ainsi la sécurité routière et l’efficacité de conduite.

Selon les calculs de Goodyear, dans une ville comme Paris où circulent 2,5 millions de véhicules, en équipant chacun d’entre eux avec son pneu Oxygène, on pourrait ainsi absorber jusqu’à 4 000 tonnes de dioxyde de carbone par an et produire près de 3 000 tonnes d’oxygène.