PRINTER : un « bijou technologique » pour aider les industriels à faire de l’impression 3D

plateforme de fabrication additive PRINTER

« Il est temps que les dynamiques se coordonnent afin de disposer de réels moyens permettant de passer cette fameuse vallée de la mort en resserrant les lien entre les acteurs… » déclarait le Vice Président de l’AFPR (Association Française de Prototypage Rapide) Alain Bernard dans une interview à Primante 3D en 2015. Malgré l’absence pour le moment il est vrai, d’une véritable stratégie nationale, visible et coordonnée autour de la fabrication additive en France, les initiatives régionales se multiplient autour de cette technologie. La plateforme ardennaise Platinium 3D, le Club d’Impression 3D des Hauts de France, ou encore le centre Adimadour à Bayonne, témoignent de cette dynamique.

Dernièrement c’est l’IPC, le centre technique industriel de la plasturgie et des composites, qui a annoncé le lancement d’une nouvelle plate-forme soutenue par l’Auvergne-Rhône-Alpes pour la fabrication additive polymère et composite. Baptisée PRINTER, cette plateforme financée par la région à hauteur de 2,8 millions € mais aussi l’Union Européenne, vise à accompagner les industriels dans l’appropriation et la compréhension des technologies de fabrication additive. Cet accompagnement se traduira par des formations, des développements de projets communs et la création de passerelles entre des acteurs industriels et universitaires majeurs.

« PRINTER va aider les industriels à faire de l’impression 3D : développement de matériaux spécifiques, conception, simulation, optimisation des procédés, finition et contrôle des pièces », explique Julien BAJOLET, Responsable Ligne Programme « procédés de Fabrication alternatifs » chez IPC. »

« un véritable pivot pour le développement de produits et de procédés innovants à haute valeur ajoutée, sur tous les territoires »

imprimante 3D AddUp

PRINTER c’est aussi une offre technologique unique et a pour ambition de rayonner à l’échelle nationale et internationale. Couvrant l’ensemble de la chaine de valeur des principales technologies de fabrication additive, la plateforme promet aussi de s’intégrer dans les actions d’économie circulaire grâce à la valorisation de matières plastiques recyclées et le recyclage de pièces imprimées.

« PRINTER est un bijou technologique ! Elle va devenir un véritable pivot pour le développement de produits et de procédés innovants à haute valeur ajoutée, sur tous les territoires » ajoute Bertrand FILLON, Directeur Général de la recherche d’IPC. « Avec la Région, nous avons la même ambition pour PRINTER : inscrire la plateforme dans l’écosystème régional, en favorisant la mutualisation des moyens et le lien avec les structures existantes. Bien sûr, IPC a une vocation nationale. PRINTER va donc non seulement permettre d’accompagner la compétitivité et la croissance de l’emploi dans l’industrie régionale, mais également se développer sur tous les territoires ! », ajoute Luc UYTTERHAEGHE, Directeur Général d’IPC.

On apprend que les développements pour la fabrication additive d’outillages métalliques de la plateforme PLATINNO s’intègrera également dans la démarche de PRINTER pour la fabrication de pièces plastiques et composites. La plate-forme basée à Oyonnax devrait être opérationnelle pour le premier trimestre 2019.

La région Auvergne-Rhône-Alpe est une place forte de la fabrication additive en France. Présente sur l’ensemble de la chaîne de valeur, elle compte notamment la présence des fabricants de machines AddUp et de Phenix Systems (détenu par 3D Systems), ou encore Aubert et Duval, fournisseur reconnu pour ses fines poudres métalliques. Mentionnons également la RAFAM (Rhône‐Alpes Fabrication Additive Métallique), une communauté initiée par le Pôle de compétitivité ViaMéca, qui permet de rapprocher les compétences des laboratoires et centres techniques de la région, et d’accompagner les entreprises.