LA NASA teste un filament d’impression 3D antibactérien pour soigner ses astronautes

filament d'impression 3D antibactérien

La Nasa continue d’expérimenter la fabrication additive et ses bienfaits pour ses missions spatiales. Celle qui dévoilait cet été un nouveau procédé d’impression 3D métal par ultrasons, teste actuellement un nouveau filament d’impression 3D antibactérien.

Dans un article publié par la revue scientifique Applied Sciences, on apprend que l’agence spatiale américaine étudie le développement de prothèses imprimées en 3D avec des filaments antibactériens pour surmonter les problèmes de santé rencontrés par ses astronautes dans l’espace. Pour l’aider dans sa tâche, la Nasa s’est associée à l’université du Nebraska et la compagnie chilienne Copper3D spécialisée dans les filaments antibactériens pour l’impression 3D.

Les premiers développements ont abouti à un filament PLA dénommé PLACTIVE. Le matériau a été chargé avec 1% de nanoparticules de cuivre, un métal connu depuis bien longtemps pour ses propriétés antimicrobiennes. De nombreuses études ont effet démontré qu’à température ambiante, plus de 99% de bactéries meurent sur une surface de cuivre au bout de deux heures d’exposition. Le cuivre parviendrait à faire des trous dans la membrane des bactéries, puis à submerger leurs cellules avec ses ions.

« de matériaux antibactériens ayant des applications dans le domaine de la médecine et de la rééducation »

prothèse imprimé avec PLACTIVE

Des test menés par le Dr. Jorge Zuniga du département de biomécanique de l’Université du Nebraska, sont arrivés au même résultat ; montrant que PLACTIVE était efficace à 99,99% contre les bactéries Staphylococcus aureus et Escherichia coli (E. coli).

« Notre objectif principal était le développement de matériaux antibactériens ayant des applications dans le domaine de la médecine et de la rééducation, tels que les instruments médico-chirurgicaux, les orthèses, les prothèses, monde dentaire et cicatrisation de plaies complexes. » A expliqué Daniel Martínez, directeur de l’innovation et cofondateur de Copper3D.

La Nasa dit vouloir relever les défis sanitaires auxquels seront soumis les astronautes qui passent beaucoup de temps dans l’espace, comme de longues missions sur Mars. Un accès immédiat aux instruments médicaux fabriqués «à la demande», aux prothèses , aux orthèses, aux traitements d’urgence ou à la fermeture rapide d’une plaie, pourrait s’avérer vital.

Un lancement du filament est prévu ce mois-ci sur la plateforme Amazon et les revendeurs de Copper3D. PLACTIVE sera vendu en bobine 750 g 1,75 mm et décliné dans trois couleurs : rouge, vert et bleu. PLACTIVE ™ est un matériau enregistré par la FDA et conforme aux normes européennes (n ° 10/2011, n ° 1935/2004 et n ° 2023/2006). Le fabricant est également certifié ISO 9001/2015 et conforme à REACH.

filament PLACTIVE